Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à la pose de plaques rappelant l'interdiction de jeux de ballons dans les rues Leroi-Gourhan et Georges-Dumézil (15e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2009


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Le v?u n° 79 du groupe U.M.P.P.A. est relatif à la pose de plaques rappelant l'interdiction de jeux de ballons dans les rues Leroi-Gourhan et Georges-Dumézil, dans le 15e arrondissement.

La parole est donnée à Mme Géraldine POIRAULTGAUVIN.

Mme Géraldine POIRAULT-GAUVIN . - Je suis vraiment désolée, mes chers collègues, de porter à la connaissance du Conseil de Paris un problème qui pourrait se régler par un simple coup de téléphone, mais voilà, je n'ai pas le choix !

Voilà une mesure simple, peu coûteuse et qui semble insurmontable !

Depuis six ans, les habitants du quartier Dupleix - on en parlait tout à l'heure - réclament à juste titre que des plaques rappelant l'interdiction des jeux de ballons soient installées dans plusieurs rues situées à proximité du jardin Nicole de Hautecloque. Six ans de v?ux, de lettres, d'interventions de la mairie du 15e pour soutenir cette mesure de bon sens, qui se heurtent aux principes, à l'idéologie, à l'immobilisme de la Direction de la voirie et des déplacements qui est aux ordres de votre cabinet, Madame LEPETIT ! Avant, c'était aux ordres de votre prédécesseur.

Pourquoi les jeux de ballons ? Parce qu?ils provoquent des nuisances sonores nocturnes qui sont insupportables pour les riverains ; ils n'en peuvent plus et les vitrines de plusieurs commerçants ont été brisées récemment. L'été, les habitants nous appellent tous les jours !

(Mouvements divers dans l'hémicycle).

La gauche du 15e?

Excusez-moi, Monsieur le Maire, mais je ne peux pas parler, donc que ce ne soit pas comptabilisé dans mon temps de parole !

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Oui, mais vous êtes déjà arrivée à 1 minute.

Mme Géraldine POIRAULT-GAUVIN . - Non, parce que je n?ai pas pu parler la moitié du temps !

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Concluez, Madame !

Concluez !

Mme Géraldine POIRAULT-GAUVIN . - Je conclus.

La gauche du 15e préconise en la matière l'augmentation de la répression.

Nous, au groupe U.M.P.P.A., nous sommes convaincus que la prévention et la pédagogie porteront leurs fruits.

Madame LEPETIT, il faudrait nous expliquer, parce qu'il nous a été répondu par la voirie qu'il n'était pas possible de rappeler des interdictions générales par des plaques particulières.

Pourtant, la Direction de la Propreté le fait tous les jours, en rappelant l'interdiction des dépôts sauvages, par exemple. Alors, pourquoi est-ce interdit pour certaines directions ce que fait la Direction de la Propreté ?

Je termine et je conclus, pour proposer que ce sujet soit porté à l'ordre du jour du prochain comité de veille et d'actions sur Dupleix qui est présidé par M. SARRE et Mme HIDALGO ; autant que les comités de pilotage servent à quelque chose. Donc, que cette question très importante qui inquiète beaucoup d'habitants soit portée à l'ordre du jour de ce comité de pilotage.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Les jeux de ballons, c'est évidemment très important.

Mme Géraldine POIRAULT-GAUVIN . - C'est très important !

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - On va passer la parole à Mme Annick LEPETIT pour une réponse et je vous demande d'être le plus calme possible parce qu'on va s'arrêter bientôt et vous aurez l'occasion de vous prononcer après.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Oui, je vais suivre le conseil de mon ami Christian SAUTTER puisque je vais en profiter pour rappeler une ordonnance qui date du 25 juillet 1862 et qui précise que les jeux de palais, de tonneaux, de Siam, de quilles, de volants, de toupies, bref, peuvent occasionner des accidents et donc sont interdits sur la voie publique. Il y a des ordonnances comme celles-là qui sont toujours en vigueur.

Le Conseil de Paris n'est pas forcément le lieu adapté pour traiter de problèmes de voisinage, puisque j'ai compris, on a eu l'occasion d'en discuter lors de la 3e Commission, que cela faisait des années et des années que vous aviez ce problème et que depuis des années et des années, ce sont des générations et des générations d'enfants qui se succèdent et qui continuent à jouer au ballon au même endroit, ce qui est quand même extraordinaire. J'imagine d'ailleurs qu'il n'y a pas que dans le 15e que les enfants jouent au ballon.

Vous en conviendrez, je vois mal la Municipalité prendre l'initiative de poser des plaques ici ou là, pour rappeler que ce type d'activité est interdit sur la voie publique. J'espère qu'on l'a dit aux enfants concernés et je suis certaine que, dans ces moments, la médiation est une bonne chose.

J'imagine qu'aujourd'hui, les enfants ne doivent plus savoir qu'ils n'en ont pas le droit, mais puisque cela fait des années que vous posez cette question au Maire de Paris, vous saurez discuter avec les enfants qui jouent au ballon.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - M. Sylvain GAREL m'a demandé une explication de vote.

M. Sylvain GAREL. - Ce sera très court. Bien sûr, nous voterons contre ce v?u, mais je propose à nos collègues du 15e d'envisager un v?u, la prochaine fois, pour qu'il y ait des ballons avec écrit dessus que c'est interdit de poser des plaques.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - M. POZZO di BORGO, une explication de vote.

M. Yves POZZO di BORGO. - Une remarque sur ce v?u, c'est que nous, dans le 7e arrondissement, nous avons beaucoup de chance parce que, sur Les Invalides, il y a des plaques partout interdisant le jeu des ballons. Passez tous les jours, vous verrez que ces plaques sont respectées.

Je trouve qu'il faut une cohérence dans les choses, soit on enlève les plaques et on laisse les jeux de ballons, avec les risques que cela comporte, soit on met des plaques, elles y sont nombreuses, aux Invalides, et on fait respecter ces plaques.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - C'est sur les pelouses aux Invalides, cela ne fait pas de bruit, qu'est-ce qu'il me raconte ?

Allez, on arrête là !

Madame POIRAULT-GAUVIN ?

Mme Géraldine POIRAULT-GAUVIN . - Le commissariat du 15e qui fait très bien son travail a dressé des contraventions. Il ne s'agit pas d'enfants. Les personnes en question ont largement la majorité.

Donc, on n'est pas contre les enfants qui jouent au ballon, on est contre les nuisances nocturnes, insupportables pour les riverains. Un peu de respect pour ce quartier et, donc, un peu de bons sens et de pragmatisme.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe U.M.P.P.A. assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est donc repoussé.

Suspension de la séance et reprise à 14 heures 30.