Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par les groupes "Les Verts", Communiste et élus du Parti de Gauche et Mouvement Républicain et Citoyen relatif à la situation des modèles vivants des ateliers beaux-arts de la Ville de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2009


 

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Nous examinons le v?u n° 63, déposé conjointement par les groupes "Les Verts", Communiste et élus du Parti de Gauche et Mouvement Républicain et Citoyen relatif à la situation des modèles vivants des ateliers beaux-arts de la Ville de Paris.

La parole est à Mme Danielle FOURNIER.

Mme Danielle FOURNIER. - Oui, ce v?u a été rédigé collectivement, porté collectivement, à propos des modèles vivants qui exercent un métier qui, en fait, n'est pas reconnu comme tel, ce qui les exclut d'un certain nombre de droits sociaux, comme l'accès aux cantines de la Ville de Paris, la complémentaire santé, mais aussi de toute reconnaissance sociale véritable.

Nous avions déjà attiré l'attention du Conseil sur leurs difficultés et sur la nécessité d'engager des discussions pour leur proposer à la fois un véritable statut pour encadrer leur métier, leur véritable métier, et pour revaloriser leur rémunération.

C'est pourquoi nous revenons sur ce v?u qui, pour l?heure, n?a pas encore abouti, le v?u précédent n?a pas encore abouti, un v?u en deux parties pour qu?une solution satisfaisante soit proposée dans les plus brefs délais à la précarité des modèles vivants aux ateliers beaux-arts de la Ville de Paris, tant en termes de rémunération que d?avantages sociaux, une deuxième partie du v?u porte sur la mise en place d'une réflexion pour que des possibilités de contractualisation des modèles exerçant cette activité de manière continue et à titre principal puissent être réfléchies et mises en ?uvre, notamment à la Ville de Paris, puisque c'est de notre ressort.

Merci.

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - La parole est à M. Christophe GIRARD.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Le mouvement des modèles physiques de la Ville de Paris a débuté à la fin du mois d'octobre 2008 dans une symbolique forte et avec un degré d?humour très élevé. Nous avons tout mis en ?uvre pour y répondre au plus vite et au mieux.

Interpellé à de nombreuses reprises, j'ai tenu l'engagement que j'avais pris devant vous d'une revalorisation de leur rémunération avec le concours de la Direction des Affaires culturelles et de la Direction des Ressources humaines dont je salue le travail et l'efficacité pour mener à bien ce dossier dans des délai assez courts.

Suite aux différentes rencontres organisées avec les représentants des modèles physiques, leur revendication portant sur la revalorisation de leur rémunération a été actée.

Un projet de délibération fixant le nouveau montant de la rémunération des vacations de pose des modèles exerçant dans les ateliers beaux-arts de la Ville de Paris sera soumis au vote du Conseil de Paris des 6 et 7 juillet prochains.

Ce projet de délibération permettra d'homogénéiser la rémunération des modèles sur la base horaire pratiquée dans d'autres établissements, notamment l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris, rue Bonaparte, quai Malaquais, en l?occurrence 13,31 euros au lieu des 11,11 euros actuellement pratiqués.

Le taux de vacation correspondra à une séance de trois heures et sera rémunéré 53,24 euros. Il tiendra ainsi compte, en plus des trois heures de pose effective, du temps de repos, de vestiaire et des congés payés.

La revalorisation prendra effet à partir du 1er septembre prochain.

Pour ce qui relève de la contractualisation des modèles, cette requête touche directement au statut même des modèles physiques et relève d'une dimension nationale, je le rappelle, car elle concerne les écoles des beaux-arts des autres villes de France et l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

J'ai écrit à Mme ALBANEL par un courrier datant du 16 décembre 2008. Suite à ce courrier, une réunion avec son cabinet fut organisée le 11 mars dernier. Une enquête commandée par la délégation aux arts plastiques est actuellement menée afin de recenser les différentes pratiques ayant cours dans les divers établissements nationaux.

Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, ce v?u assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2009, V. 189).