Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Dépôt de questions d'actualité.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2009


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je vous informe que des questions d'actualité ont été déposées dans les délais :

La première émane du groupe U.M.P.P.A. Elle est adressée à M. le Maire de Paris et concerne "le Grand Paris".

La deuxième question, posée par le groupe du Mouvement républicain et citoyen à M. le Préfet de police est relative "aux relations entre la Préfecture de police et les organisations syndicales".

La troisième question du groupe Centre et Indépendants à M. le Maire de Paris est relative "au renouveau de l'Europe aujourd'hui à Paris".

La quatrième question d'actualité est posée par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés. Elle est relative "à l'emploi à Paris".

La cinquième question émane du groupe "Les Verts". Elle est adressée à M. le Maire de Paris en ces termes :

"Monsieur le Maire,

Ce week-end s'est tenue la fête du vélo, organisée pour promouvoir l'utilisation de la bicyclette. A Paris, cette année la fête a en grande partie été gâchée car sous la pluie, les cyclistes se font toujours moins nombreux.

Néanmoins, plus que les aléas météorologiques, c'est bien l'organisation du partage de l'espace public qui influe sur la popularité du vélo. Il nous faut donc mener une politique volontariste en la matière et poursuivre le travail réalisé sous la précédente mandature.

Entre 2001 et 2008, une place nouvelle a été faite au vélo à Paris avec plus de 140 km d'itinéraires cyclables aménagés, qu'il s'agisse de couloirs de bus élargis ou de bandes et pistes cyclables, avec la création d'un réseau vert, et des premiers double-sens cyclacles, et aussi bien sûr avec le lancement de Vélib.

Cette volonté politique a eu des résultats tangibles : entre 2001 et 2008, l'utilisation du vélo a augmenté de 94 % dans notre Capitale. Pour les Parisiens, l'essor du vélo, c'est une ville moins polluée, moins bruyante ; une vitesse de circulation réduite, et donc des rues moins dangereuses ; un espace public mieux partagé, pour une ville plus humaine, dans laquelle chacun vit mieux.

Pourtant, il est indispensable d'aller plus loin. La sécurité doit être améliorée, car de trop nombreux cyclistes potentiels sont encore dissuadés de se déplacer à vélo par la peur que leur inspire l'omniprésence étouffante des véhicules motorisés. De même, nous devons renforcer la continuité des itinéraires cyclables, et notamment celle du réseau vert.

A ce titre, nous nous félicitons de l'objectif de 200 km d'itinéraires cyclables supplémentaires annoncé pour la nouvelle mandature. Comme nous l'indiquions voilà deux mois dans une question écrite, hélas restée jusqu'à aujourd'hui sans réponse, il nous semble utile, un peu plus d'un an après le début de cette nouvelle mandature, de faire un bilan d'étape.

Aussi, Monsieur le Maire, pouvez-vous nous dire combien de km d'itinéraires cyclables ont été réalisés à Paris depuis mars 2008, en précisant la nature des aménagements (pistes cyclables, bandes cyclables, double-sens, couloirs du bus autorisés, élargis ou non) ?

Par ailleurs, en novembre dernier, notre Conseil s'est prononcé à l'unanimité pour la généralisation rapide des double-sens cyclables dans les zones 30, comme cela est prévu par le décret du 30 juillet 2008. Il a été annoncé dans la presse qu'hormis trois arrondissements pilotes, cette mesure ne serait mise en ?uvre qu'en 2010, c'est-à-dire le délai maximal prévu par le décret. Pouvez-vous nous assurer que cette disposition réglementaire, qui devrait intervenir au plus tard le 1er juillet 2010 sera bien appliquée à Paris, et que les doubles-sens cyclables seront bien généralisés d'ici au maximum un an ?"

Enfin la dernière question d'actualité, posée par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche à M. le Maire de Paris concerne "l'avenir des centres d'adaptation psychopédagogique parisiens".

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous suspendons la séance et nous nous retrouvons à 14 heures 45.

Merci.