Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif à l’attribution de la dénomination "Louis Aragon" à une rue parisienne.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2009


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons au v?u référencé n° 45 dans le fascicule déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, relatif à l?attribution de la dénomination "Louis Aragon" à une rue parisienne.

La parole est à Mme VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Je rappelle que lors de la séance des 1er et 2 mars 2004, Nicole BORVO, conseillère de Paris, avait déjà proposé qu'une rue de Paris porte le nom de Louis Aragon.

Je ne vais pas vous rappeler l?importance de Louis Aragon. Je pense que c?est un immense poète et écrivain.

Le v?u avait été adopté à l'époque et depuis, il est resté lettre morte. Le groupe Communiste a été saisi par un comité de parrainage dont je vais vous lire quelques noms : Raymond AUBRAC, Ariane ASCARIDE, Jean D?ORMESSON, Jean-Marie ROY, Robert SABATIER, Gilles PERRAULT, Robert GUÉDIGUIAN, Edmonde CHARLE-ROUX, Emmanuelle BÉART, Jean-Philippe SMET, Michel GALABRU - ce matin même - Ian BROSSAT, Agnès VARDA? Enfin, vous avez la liste.

Je rappelle que nous sommes une des rares villes en Europe à ne pas avoir le nom de Louis Aragon dans notre Capitale alors que M. Aragon est non seulement un grand intellectuel français mais aussi un grand résistant. Il faut absolument réparer ce manque.

Je vous demande avec beaucoup de solennité que le Conseil de Paris émette le v?u que tout soit mis en ?uvre pour que dans des délais brefs, il y ait une rue Louis Aragon, conformément, non seulement à la demande de notre groupe, mais aussi de ce comité de parrainage prestigieux.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Devant de telles personnalités, Anne HIDALGO va réparer !

Vous avez la parole, Madame la Première adjointe !

Mme Anne HIDALGO, première adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Je ne vais pas revenir non plus sur ce que nous inspire le nom de Louis Aragon et le fait qu'il fait vraiment partie du patrimoine culturel et peut-être même personnel, de chacun d'entre nous. Je ne connais pas aujourd'hui quelqu'un qui n'ait pas un rapport personnel avec cette écriture et ce que nous a inspiré Louis Aragon.

Bien sûr qu'on ne peut qu'émettre un avis favorable au v?u qui vient d'être présenté par le groupe Communiste.

Néanmoins, je voudrais rappeler qu'il existe une allée Louis Aragon au c?ur de Paris. Elle traverse le jardin des Halles, elle relie la rue des Bergers à la rue Coquillière. C'est vrai que c?est une allée un peu confidentielle ; on peut d'ailleurs supposer que dans les travaux d'embellissement du jardin des Halles, elle sera un peu plus mise en lumière. Mais, pour autant, je crois qu'il est extrêmement important de regarder comment notre Ville peut honorer beaucoup mieux encore la mémoire de Louis Aragon.

Je suis tout à fait disposée à faire ce travail avec Catherine VIEU-CHARIER, avec l'ensemble des élus qui ont proposé ce v?u et avec ce prestigieux comité de soutien.

J'émets donc un avis favorable et je suggère que nous nous rencontrions assez vite pour regarder les différentes possibilités d'honorer le nom de Louis Aragon à Paris.

Merci.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Cela dit, aux Halles, il est en bonne compagnie, parce qu?il y a Saint John Perse, Jules Supervielle et René Cassin ! Mais on trouvera d?autres choses, j?imagine, d?après ce que m?a dit Mme HIDALGO.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2009, V. 179).