Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif au foyer de travailleurs migrants Bisson, dans le 20e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2009


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons au v?u n° 53 du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif au foyer de travailleurs migrants Bisson dans le 20e.

La parole est à Mme ARROUZE.

Mme Aline ARROUZE. - La Ville de Paris et la mairie du 20e se sont engagées dans la réhabilitation des foyers de travailleurs migrants.

Le foyer de travailleurs migrants de la rue Bisson, l'un des cinq foyers de travailleurs migrants du 20e arrondissement, est le premier foyer de cet arrondissement à avoir été réhabilité en 2003. La Ville de Paris et la Mairie du 20e arrondissement se sont largement engagées financièrement dans cette réhabilitation.

Aujourd'hui, les résidents du foyer Bisson déplorent l'importante détérioration du foyer, ainsi que la dégradation de leurs conditions de vie et considèrent que des malfaçons de la réhabilitation sont en cause.

Les délégués ont par ailleurs déploré qu'aucune réelle concertation n?ait eu lieu avec le gestionnaire A.F.T.A.M. ces deux dernières années, malgré l'obligation qui lui est faite en la matière.

Considérant que cette réhabilitation a été réalisée par l?engagement de fonds publics et que d?autres réhabilitations en cours ne doivent pas souffrir de malfaçons ou de défauts d'entretien courant postérieurs,

Considérant que le propriétaire, dans ce cas la R.I.V.P., comme le gestionnaire d'un foyer de travailleurs migrants, doivent assumer les responsabilités qui sont les leurs.

Sur proposition de Danielle SIMONNET, Pierre MANSAT, des élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le v?u tend à ce que le Conseil de Paris demande au Maire de Paris d?organiser une réunion entre le gestionnaire A.F.T.A.M., le propriétaire R.I.V.P., le comité de résidents et les associations du comité de soutien, afin de contribuer à débloquer la situation et inviter chaque partenaire à assumer ses responsabilités, de mettre en place des comités de suivi pour chaque foyer de travailleurs migrants parisiens engagé dans une réhabilitation, afin de s'assurer a posteriori de la conformité des travaux et de la viabilité des travaux d'entretien courant.

Je vous remercie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

Monsieur MANO, vous avez la parole.

M. Jean-Yves MANO, adjoint. - Monsieur le Maire, effectivement, la gestion des foyers de travailleurs migrants comporte parfois quelques difficultés et c'est ainsi que le foyer Bisson qui a été rénové en 2003 en milieu occupé, ce qui n'était pas facile, par la R.I.V.P., a été confié en gestion, dans un premier temps, à l'association Soundiata, puis à l?A.F.T.A.M. en 2006, la R.I.V.P. ayant comme seule responsabilité d'assurer la gestion du clos couvert, c'est-à-dire des murs.

Jusqu'il y a quelques semaines, la R.I.V.P. n'était pas informée de difficultés relativement lourdes, de malfaçons suite à la réhabilitation.

A l'occasion d'une visite récente, la R.I.V.P. a pu constater effectivement des dysfonctionnements, qui résulterait pour la R.I.V.P. du manque de suivi du gestionnaire actuel, c'est-à-dire l?A.F.T.A.M.

Néanmoins, il semble nécessaire, car les occupants ne sont pas responsables de cette situation, d'organiser un comité de suivi et des réunions techniques permettant de veiller à l'amélioration de la situation pour assurer des conditions de salubrité dignes aux occupants qui, j'espère, sont en nombre correspondant à la capacité réelle d'accueil de ce foyer.

C'est pourquoi je voterai favorablement au v?u qui nous est proposé.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Voilà !

Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2009, V. 184).