Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

G - Vœu relatif à l’attribution du nom de collège Serge Reggiani à un collège parisien.

Déliberation/ Conseil général/ Décembre 2004 [2004 V. 14]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 17 décembre 2004.
Reçue par le représentant de l?Etat le 17 décembre 2004.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général,

Serge Reggiani nous a quittés en 2004. Il fait partie comme Yves Montand de cette génération d?italiens immigrés en France dans la première moitié du siècle dernier.

Né le 2 mai 1922 dans le nord de l?Italie, son père, antifasciste notoire, fuit vers la France avec toute sa famille en 1930. En 1937, le jeune Reggiani répond à une petite annonce du conservatoire des arts cinématographiques. Il présente sa candidature avec succès et sort en fin d?année avec le premier prix de comédie. En 1948, il demande et obtient la nationalité française. Il est alors un comédien au talent reconnu et tourne de nombreux films dont les plus célèbres sont ?Étoile sans lumière? de Marcel Blistene, ?Les portes de la nuit? de Marcel Carné, ?La ronde? de Marcel Ophuls et surtout ?Casque d?Or? de Jacques Becker. Durant ce dernier tournage, il partage l?affiche avec celle qui sera son amie jusqu?à sa mort en 1985, Simone Signoret. Curieusement, la carrière de chanteur de Serge Reggiani débute tardivement, à l?âge de 44 ans. C?est Barbara, séduite par le disque consacré à Boris Vian qui propose à Reggiani de faire la première partie de son tour de chant à Bobino. Suivront de nombreux succès signés Georges Moustaki, Albert Vidalie, Jean-Loup Dabadie, Pierre Tisserand. Artiste engagé à gauche, Serge Reggiani apporte son soutien à des personnalités comme Pierre Mendès France ou François Mitterrand. Bien qu?affaibli par la maladie et la perte de son fils, il trouve la force de soutenir des associations de quartier soucieuse de préserver le lieu qui a inspiré le décors du film, Casque d?Or, rue des Cascades dans le 20e arrondissement. Le 24 janvier 2003, le Président de la République lui remet la cravate de commandeur de l?Ordre national du mérite. Il donne un dernier tour de chant au Palais des Congrès en mars de la même année. Serge Reggiani s?est éteint à son domicile parisien le 22 juillet 2004.

Sur la proposition de M. Georges SARRE et les élus du groupe du Mouvement Républicain et Citoyen,

Emet le voeu :

- qu?un collège parisien honore sa mémoire et porte le nom de collège Serge Reggiani.