Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Voeu relatif à la préparation de la rentrée scolaire 2004.

Déliberation/ Conseil municipal/ Mars 2004 [2004 V. 40]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 8 mars 2004.
Reçue par le représentant de l'Etat le 8 mars 2004.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal
Conformément au voeu adopté à l'unanimité en Conseil du 19e arrondissement ;
Considérant qu'il convient de réaffirmer la priorité qu'il attache à la qualité de l'accueil des enfants scolarisés ;
Considérant que son opposition aux propositions de fermetures de 6 classes à la rentrée prochaine dans le 19e arrondissement doit être exprimée ;
Considérant que la volonté affichée par les services académiques de porter à 30 élèves par classe hors Z.E.P. les effectifs en maternelle suscite une légitime inquiétude dans la mesure ou cette décision si elle intervenait, constituerait un grave recul par rapport aux efforts engagés depuis plusieurs années en faveur de la réduction des effectifs par classe, processus auquel sont attachés les parents d'élèves et les enseignants ;
Sur la proposition de M. Roger MADEC, Maire du 19e arrondissement,

Emet le voeu :

Que les propositions de fermeture de classes fassent l'objet d'un moratoire afin de créer les conditions d'une réelle concertation et d'une analyse en toute transparence de la situation scolaire et démographique du 19e arrondissement.
Que les classes de toutes petites sections en maternelle (121 enfants de moins de 3 ans scolarisés en 2001-2002 - 111 enfants de moins de 3 ans scolarisés en 2002-2003 et seulement 37 en 2003-2004) soient maintenues.
Que des classes d'accueil des élèves non francophones soient ouvertes en plus grand nombre réparties sur l'arrondissement.
Que les RASED soient pourvus de tout le personnel spécialisé nécessaire aux actions de prévention qu'ils mènent en faveur des élèves en difficulté (psychologues scolaires, maître spécialisé chargés de l'aide rééducative, option G et maîtres spécialisés chargés de l'aide pédagogique (option E).
Que les classes d'intégration scolaire qui remplacent dans la nouvelle carte scolaire les classes de perfectionnement soient confiées à des personnels qualifiés et formés.
Que les aides-éducateurs soient remplacés au plus vite, et prioritairement dans un premier temps dans les écoles en ZEP ou REP.
Que l'effort fait par la Municipalité parisienne dans l'accueil des enfants handicapés, par l'aménagement des locaux soit accompagné par la mise à disposition d'auxiliaires de vie dans les établissements du premier degré comme dans les collèges et les lycées.