Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DDEEES 49 G - Signature d'une convention de partenariat pluriannuelle 2010-2012 avec l'association "Paris Business Angels" pour l'attribution d'une subvention. Montant : 50.000 euros.

Débat/ Conseil général/ Juin 2010


 

M. LE PRÉSIDENT. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DDEEES 49 G, qui porte sur une convention de partenariat pluriannuel avec l'association "Paris Business Angels".

Je donne la parole à Mme Hélène BIDARD.

Mme Hélène BIDARD. - Monsieur le Président, chers collègues, il nous est demander de délibérer sur la signature d'une convention de partenariat avec l'association "Paris Business Angels". Comme vous le savez, nous avons dès le départ exprimé notre refus de voir notre collectivité participer financièrement à ce dispositif.

Le fonctionnement de "Paris Business Angels" consiste à inciter les investisseurs privés à s?engager dans les entreprises naissantes dans l'espoir d'en tirer des plus-values. L'argent de la collectivité ne doit pas servir au développement d?activités dont la motivation première est la recherche du profit. Notre collectivité s?honore quand elle conditionne des aides à l'activité économique en fonction de l'utilité sociale et écologique des biens et services produits, lorsqu'elle favorise systématiquement l'économie sociale et solidaire qui privilégie les formes coopératives propices au développement de la démocratie sociale, les innovations écologiques rompant avec les logiques productivistes.

Nous voterons donc contre cette délibération car nous pensons que notre collectivité ne doit pas encourager financièrement ce mode d?investissement privé mais doit user de son influence en interpellant les banques et les grandes entreprises afin qu'elles apportent leur soutien à l'activité et à la création d'emplois des entreprises naissantes qui ont besoin d'investissement.

(M. Christian SAUTTER, vice-président, remplace M. le Président du Conseil de Paris au fauteuil de la présidence).

M. Christian SAUTTER, président - La parole est à M. Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, au nom de la 2e Commission. Je crois que c'est un rituel entre Mme Hélène BIDARD et moi-même depuis trois ans. J'aurais cru que la diminution significative de la subvention l'aurait touchée un peu, on est passé de 87.000 à 50.000 euros soit une diminution de près de 47 % de la subvention.

Je reprendrai à peu près les mêmes arguments que l'année dernière, à savoir que "Paris Business Angels" est une association de type loi 1901 composée souvent d'anciens entrepreneurs, qui veulent aider des jeunes entrepreneurs, des créateurs d'entreprise. C'est un élément parmi d'autres du dispositif de l'innovation à Paris, et c'est la raison pour laquelle je vous proposerai de ne pas suivre l'avis de Mme BIDARD pour la raison qu'il ne faut pas se focaliser sur le mot business, il ne faut pas faire de fétichisme sémantique, et quitte à s'intéresser à un mot dans l'expression, intéressons-nous aux mots Angels, ce sont des anges, qui essaient d'aider de jeunes entrepreneurs à créer leur entreprise et la subvention, qui a tendance à diminuer régulièrement, que nous leur proposons, est une subvention de soutien à une activité d'intérêt général.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur Jean-Louis MISSIKA, pour apaiser Mme Hélène BIDARD vous allez provoquer le courroux de M. ALAYRAC.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEEES 49 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Absentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, DDEEES 49 G).