Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Voeu relatif aux horaires d'ouverture du métro, du RER et des trains de banlieue.

Déliberation/ Conseil municipal/ Mars 2004 [2004 V. 21]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 4 mars 2004.
Reçue par le représentant de l'Etat le 4 mars 2004.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal
Considérant que la RATP se déclare prête à étudier la prolongation d'une heure du trafic du métro les vendredis et samedis soir et affirme que ce changement est techniquement réalisable ;
Considérant que la Préfet de Région, Président du STIF, a refusé de soumettre aux votes du Conseil d'administration du STIF la proposition de l'Adjoint au Maire de Paris chargé des Transports, de la Circulation, du Stationnement et de la Voirie et vice-président du STIF, d'adopter un avenant au contrat liant la RATP au STIF afin d'intégrer cette mesure ;
Considérant que la fermeture prématurée du réseau du métro parisien et du RER à 1h15 favorise l'utilisation de l'automobile, et donc indirectement la pollution de l'air dans la Capitale, représente un handicap pour son économie, notamment touristique et pénalise financièrement et matériellement les actifs en horaires décalés des secteurs de l'hôtellerie-cafés-restaurants ;
Considérant que, dans une logique d'aménagement régional, il est souhaitable que cette extension horaire concerne également le RER et les trains de banlieue ;
Sur la proposition de MM. Jean-Bernard BROS, Claude DARGENT, Gilles ALAYRAC et des élus du groupe socialiste et radical de gauche,

Emet le voeu :

Que la Ville de Paris renouvelle sa demande au STIF et la RATP pour que, dans le cadre d'un avenant au contrat pluriannuel conclu entre ces 2 organismes et d'une négociation avec les agents concernés, l'ouverture du métro soit portée de 1h15 à 2h15 le vendredi soit et le samedi soir.
Que soit étudiée l'hypothèse d'une extension de cette mesure au RER et aux trains de banlieue.