Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

165 - QOC 2002-514 Question de M. Claude GOASGUEN et des membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" à M. le Maire de Paris relative au coût et au contenu de la brochure "L'édition spéciale" diffusée cet été

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


Libellé de la question :
"Une brochure baptisée "L'édition spéciale" se livrant à une véritable exaltation de l'action municipale a été diffusée massivement cet été.
M. Claude GOASGUEN et les membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" s'interrogent dès lors sur l'opportunité d'une telle publication au moment même où audits internes, réorganisations diverses et aménagement des 35 heures sèment le trouble dans les services.
Par souci de transparence et craignant que les outils de communication interne ne soient détournés de leur finalité, ils souhaiteraient par ailleurs connaître le coût de cette opération et savoir s'il est prévu d'en assurer un renouvellement régulier jusqu'aux prochaines échéances électorales.
Enfin, ils ne comprennent pas les raisons qui, sur un tel document, privent les groupes de l'opposition du droit à la parole, et regrettent que les principes proclamés, il y a peu, soient si peu respectés par l'équipe municipale."
Réponse (M. François DAGNAUD, adjoint) :
"Je crois tout d'abord utile de préciser que l'Edition spéciale, parue en juillet, n'a été diffusée "massivement" qu'auprès des agents de la Ville, pour un coût total 44.263,96 euros.
Or, l'utilité d'un support de communication interne n'est plus à démonter, puisqu'il permet d'apporter aux 40.000 agents que compte la collectivité parisienne un certain nombre d'informations pratiques, et, au-delà, de créer entre eux un véritable lien. C'est d'ailleurs le sens de la réponse que j'avais apportée à Mme de CLERMONT-TONNERRE qui, au cours de la séance de février 2002, interpellait l'Exécutif sur la suspension provisoire, mais qu'elle regrettait, du journal d'information des personnels de la Ville.
Dans cet esprit, votre Assemblée a autorisé, lors de sa séance de juin, le Maire de Paris à lancer un appel d'offres pour la conception, la réalisation et la diffusion d'un journal de communication interne, dont le premier numéro devrait paraître avant la fin de l'année.
Comme l'Edition spéciale, il apportera aux agents les informations pratiques indispensables, telles que les projets d'ouverture d'équipements, la gestion des carrières, etc. (on est loin de "l'exaltation"). Ces informations seront communiquées aux personnels par les autorités qui en ont la responsabilité, c'est-à-dire le Maire de Paris, son adjoint chargé des Ressources humaines, et le Secrétaire général, autorité hiérarchique de l'ensemble des agents de notre collectivité.
Au contraire, le journal "A Paris", destiné aux Parisiens, est ouvert à l'expression des groupes politiques."