Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

159 - III - Questions du groupe "Démocratie libérale et Indépendants".QOC 2002-508 Question de M. Claude GOASGUEN et des membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" à M. le Maire de Paris à propos de l'éventuelle fermeture définitive des voies sur berges à la circulation automobile

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


Libellé de la question :
"L'équipe municipale n'a pas hésité à annoncer en cette fin d'été qu'elle n'excluait pas la fermeture définitive des voies sur berges.
M. Claude GOASGUEN et les membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" demandent dès lors à M. le Maire de Paris les mesures qu'il compterait prendre dans cette hypothèse pour faire diminuer de moitié la circulation dans la Capitale selon la plupart des évaluations techniques émanant de la Préfecture de police."
Réponse (M. Denis BAUPIN, adjoint) :
"Conformément au Plan de déplacements urbains, la Ville de Paris a engagé un vaste programme de reconquête de l'espace public au bénéfice des circulations douces et des transports en commun qui vise à limiter la présence de la voiture et donc des nuisances qu'elle génère.
Ce programme concerne la création :
- de pistes cyclables ;
- de quartiers verts, dans lesquels la circulation de transit est tarie et où il est possible d'aménager des espaces sécurisés au profit des résidents et des piétons ;
- d'espaces civilisés ;
- de couloirs d'autobus protégés dans le cadre du projet Mobilien.
L'opération "Paris-plage", menée cet été, est venue enrichir de façon conséquente et particulièrement emblématique le dispositif "Paris-piétons-vélos-roller" (dénommé désormais "Paris respire"). Celui-ci vise à donner aux Parisiens la possibilité de profiter pleinement des berges de la Seine et d'autres sites particulièrement agréables à parcourir le samedi et/ou le dimanche.
Le succès populaire de ces initiatives montre que les Parisiens sont attachés à la reconquête d'espaces naturels au c?ur même de la ville. L'aspiration à un espace public apaisé et convivial guide la politique des déplacements conduite par la Municipalité et la conforte dans l'objectif d'une réduction importante de la pression automobile.
La reconquête définitive des voies sur berges, permettant d'améliorer la qualité de vie de tous les Parisiens et de mettre en valeur ce patrimoine inestimable qu'est la Seine, n'est envisagée à terme que comme conséquence de cette politique."