Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

49 - Suspension et reprise de la séance

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


(La séance, suspendue à vingt-deux heures vingt minutes, est reprise à vingt-deux heures trente minutes, sous la présidence de M. Christophe CARESCHE, adjoint).
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous reprenons la séance.
Monsieur NAJDOVSKI, vous avez la parole.
M. Christophe NAJDOVSKI. - Au vu du nombre d'élus présents en séance, manifestement notre Assemblée ne peut pas délibérer valablement.
Par conséquent, si je lis l'article 7 de notre règlement intérieur, il est dit que "le Conseil municipal ne délibère valablement que lorsque la majorité de ses membres en exercice est présente". Manifestement, la majorité des membres du Conseil est absente.
Sachant que nous ne pouvons délibérer valablement, je vous demande de suspendre la séance et que nous reprenions nos débats demain matin.
M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Très bien !
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur BLOCHE, vous avez la parole.
M. Patrick BLOCHE. - Compte tenu de la situation et de la séance telle qu'elle est en train d'évoluer, je demande une suspension au nom de mon groupe pour réunir mon groupe et en tirer les conséquences.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - La suspension est accordée.
Monsieur GOASGUEN, vous avez la parole.
M. Claude GOASGUEN. - Vous êtes parlementaire et moi aussi. Il y a un minimum : ou bien on se sépare et on reprend demain matin. On ne va pas continuer les suspensions ! Si cela continue, je demande moi aussi une suspension de séance après !
M. Christophe NAJDOVSKI. - Il y a deux poids et deux mesures. Il suffit que Patrick BLOCHE demande la parole une fois pour une suspension, vous lui accordez automatiquement !
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - La séance est suspendue.