Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

129 - QOC 2002-587 Question de Mme Dominique BAUD et des membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" à M. le Maire de Paris relative au nombre de places en crèches que la Ville de Paris a prévu de créer, notamment dans le 15e arrondissement d'ici la fin 2002

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à une question orale posée par Mme Dominique BAUD à M. le Maire de Paris relative au nombre de places en crèches que la Ville de Paris a prévu de créer, notamment dans le 15e arrondissement d'ici la fin 2002.
Madame BAUD, vous avez la parole.
Mme Dominique BAUD. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, c'est une question concernant le nombre de places en crèche que la Ville de Paris a prévu de créer, notamment dans le 15e arrondissement d'ici à la fin de l'année 2002.
De nombreux articles, sous l'autorité de Mme Olga TROSTIANSKY sont parus sur le sujet à l'occasion de cette rentrée 2002.
Il apparaît ainsi que d'ici la fin de l'année, 20 nouveaux berceaux sont prévus dans le 10e arrondissement, 26 dans le 11e, 25 dans le 12e, 17 dans le 13e, 85 dans le 18e, 57 dans le 19e, 100 dans le 20e, et seulement 2 dans le 15e arrondissement et 0 ailleurs.
La communication de M. le Maire de Paris, en janvier 2002, faisait pourtant état des carences manifestes des structures de Petite enfance, notamment dans des arrondissements dits de l'Ouest parisien rendant ainsi sans fondement le procès latent fait à l'ancienne Municipalité d'avoir favorisé ces arrondissements.
Or la Ville de Paris est censée traiter aussi bien l'ensemble de ses administrés et les équipements mis à leur disposition dans les différents arrondissements.
C'est pourquoi je vous remercie de bien vouloir m'expliquer ces carences qui sont assez contradictoires par rapport au rapport très officiel d'il y a neuf mois et je souhaiterais d'autre part - je l'ai déjà demandé à Mme TROSTIANSKY, je me permets de le répéter - avoir un bilan précis tant sur l'année 2001 que sur l'année 2002 de l'ensemble des places en crèches créées, que ce soit création d'une crèche, que ce soit extension et des personnels qui sont recrutés par rapport justement à ces créations ou extensions de crèches.
Je vous remercie.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Madame TROSTIANSKY, vous avez la parole.
Mme Olga TROSTIANSKY, adjointe. - Par rapport à ces 4.500 nouvelles places d'accueil pour la Petite enfance pendant la mandature, ce qu'il faut rappeler, qui figure dans la communication présentée par Bertrand DELANOË en début d'année, c'est en fait un point de méthode, c'est-à-dire qu'on a défini un taux de service qui reflète l'ensemble des modes d'accueil disponibles et qui a été calculé pour chaque arrondissement.
Ce taux de service en le combinant au taux de desserte en crèche et en halte-garderie, permet de définir équitablement les priorités d'implantation des nouveaux équipements, ceci afin, comme je l'ai déjà expliqué un peu hier, répondant à une question posée par M. BENESSIANO de réduire les disparités entre les arrondissements qui sont très grandes.
Donc si vous voulez, on a des taux de service qui sont très inférieurs à la moyenne parisienne, le taux de service moyen à Paris est de 67 % en janvier 2001, pour ce qui concerne les arrondissements de l'Est parisien. Par rapport à cette moyenne de 67 % on a un taux de service de 48 % dans le 19e, de 50 % dans le 10e arrondissement, de 51 % dans le 18e, de 61 % dans le 20e arrondissement, ce qui a pour conséquence qu'il y ait un effort d'investissement qui doit bénéficier à ces arrondissements, mais c'est vrai que d'autres arrondissements et en particulier ceux que vous citez dans l'Ouest Parisien, vont voir le nombre de places augmenter de manière considérable. A titre d'exemple pour ce qui concerne le 15e arrondissement, 500 places sont programmées au cours de la mandature. 190 pour le 16e arrondissement, 390 places pour le 17e.
Vous voyez que, pour ces arrondissements, des places en nombre important sont donc prévues.
Je vous l'ai répété, la volonté de la Municipalité n'est pas du tout d'opposer l'Est à l'Ouest, mais de corriger un certain nombre de disparités anormales tout en développant les équipements de la Petite enfance, pour tous les Parisiens. De manière très précise, sur 2001-2002, l'on peut compter 822 places ouvertes dans des équipements d'accueil de la Petite enfance.
Je vous donne - pardonnez-moi pour le détail, mais l'on me relance pour un détail précis -, la répartition par arrondissement :
- 5 places pour le 1er arrondissement ;
- 20 places pour le 3e ;
- 11 places pour le 7e ;
- 20 places pour le 9e ;
- 162 places pour le 10e ;
- 24 places pour le 11e ;
- 19 places pour le 12e ;
- 96 places pour le 13e ;
- 36 places pour le 14e ;
- 48 places pour le 15e ;
- 48 places pour le 16e ;
- 114 places pour le 17e ;
- 36 places pour le 18e ;
- 116 places pour le 19e ;
- 67 places pour le 20e.
Pour ce qui concerne les demandes d'informations complémentaires relatives au personnel, j'adresserai une note précise à Mme BAUD sur ce sujet.