Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

102 - 2002, DFAE 121 - Autorisation à M. le Maire de Paris de créer le Grand prix du chocolat artisanal de la Ville de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons maintenant au projet de délibération DFAE 121 qui porte autorisation de créer - cela va nous plaire à tous et à toutes, je pense - un Grand prix du chocolat artisanal de la Ville de Paris.
Un premier gourmand ou gourmet, s'est inscrit, c'est M. LE GOFF.
Donc je lui cède la parole.
M. René LE GOFF. - Madame la Maire, je suis gourmand et je me réjouis que notre Municipalité crée un Grand prix du chocolat artisanal récompensant un artisan talentueux et distinguant le métier d'artisan chocolatier, si respectueux des traditions et garant de la qualité.
Je profite de l'occasion pour rappeler que, lors de notre précédent Conseil, j'avais posé une question orale concernant la situation dramatique de M. Alain FURET, chocolatier de la rue Chabrol, dans le 10e arrondissement. Cet artisan, déjà récompensé de nombreuses fois pour la qualité de son travail, était dans une situation dramatique suite à une injonction de la Ville de libérer les locaux qu'il occupe.
Vous m'avez répondu que la Ville n'envisageait pas qu'il libère ces lieux et qu'il pouvait poursuivre son activité. Bien évidemment, nous nous sommes réjouis de cette décision et nous espérons bien qu'il pourra concourir à cette nouvelle distinction.
Mais, profitant de ce projet de délibération, donc de cette occasion, et sachant que l'artisanat parisien est en difficulté, nous souhaiterions que ce Grand prix soit l'occasion de rappeler aux artisans que notre Ville est soucieuse de la pérennité de leur activité.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Monsieur LE GOFF.
Madame Lyne COHEN-SOLAL, vous avez la parole pour répondre.
Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, au nom de la 2e Commission. - Merci.
Je voudrais remercier à mon tour M. LE GOFF pour le souci qu'il a des artisans, qui correspond exactement à l'objectif que nous avons en créant ce Grand prix du chocolat artisanal de la Ville de Paris.
Vous savez qu'il existe d'autres prix qui couronnent des métiers artisanaux, comme le pain, par exemple. Nous avons voulu essayer d'élargir ce nombre de Grands prix et nous le ferons peut-être encore sur d'autres métiers à l'avenir.
Cette fois-ci, c'est le Grand prix du chocolat artisanal. Si vous désirez, Monsieur LE GOFF, faire partie du jury qui décidera - et je comprends tout à fait que ce puisse être une demande de votre part - je suis désolée de vous dire que ce sera seulement l'année prochaine. Mais l'an prochain je penserai à vous pour faire partie du jury du Grand prix du chocolat !
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Si vous ouvrez les candidatures pour le jury, je crains que nous soyons très nombreux à vouloir y siéger !
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DFAE 121.
Qui y est favorable ?
Qui y est défavorable ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (2002, DFAE 121).