Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

145 - QOC 2002-605 Question de Mme Roxane DECORTE et des membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police relative au danger que représente pour les piétons la place Albert-Kahn (18e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


Libellé de la question :
"Mme Roxane DECORTE et les membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" souhaitent attirer l'attention de M. le Maire de Paris et de M. le Préfet de police sur la place Albert-Kahn située dans le 18e arrondissement. Cette place est un véritable catalogue de mobilier urbain.
On y trouve un W.C. public, un kiosque désaffecté, deux armoires électriques, deux panneaux publicitaires et une vraie colonne Morris que les habitants désirent conserver. Outre son aspect peu esthétique, cette place est plutôt un échangeur pour automobiles et sa traversée s'avère souvent un exercice périlleux pour les piétons.
Mme Roxane DECORTE et les membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" souhaitent connaître les mesures envisagées pour remédier à cette situation en terme d'aménagement urbain et de circulation."
Réponse (M. Denis BAUPIN, adjoint) :
"Il est prévu d'engager une étude de requalification urbaine de la place Albert-Kahn (18e). Cette étude, qui sera effectuée par les services de l'Urbanisme, en liaison avec les services de la Voirie et des Affaires économiques, prendra en compte les difficultés actuelles de circulation des piétons et la nécessité d'une remise en ordre des différents mobiliers urbains, essentiellement fonctionnels, effectivement implantés sans recherche et stylistiquement hétérogènes.
Il sera donc remédié à la situation dénoncée."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La place Albert-Kahn fait l'objet d'une sécurisation tant pour les automobilistes que pour les piétons.
Chaque intersection est en effet équipée de passages protégés ainsi que de signalisations lumineuses tricolores pourvues de caissons piétons.
Les voies de traversée du boulevard d'Ornano nord et sud possèdent chacune des refuges centraux.
Le mobilier urbain est effectivement important sur cette place mais ne gêne ni la progression ni la visibilité des piétons.
La station de taxis qui se situe sur la place Albert-Kahn devrait par ailleurs être prochainement déplacée.
Les bancs publics jusqu'alors occupés par des personnes sans domicile fixe ont été supprimés de cette place.
J'ajoute que deux accidents de circulation mettant en cause des piétons sont à déplorer en un an :
- le 21 septembre 2001 : accident de voie publique entre un bus R.A.T.P. et un piéton blessé ;
- le 10 septembre 2002 : accident de voie publique entre un automobiliste et un piéton. Ce dernier n'a pas souhaité faire de constat d'accident.
Je souligne, en outre, que les flux de circulation étant très denses dans ce secteur commerçant, les instructions ont été renouvelées aux services de police pour qu'ils intensifient les contrôles afin de sanctionner les conducteurs qui enfreignent la réglementation en vigueur.
Enfin, s'agissant des aménagements de voirie susceptibles d'améliorer la sécurité des usagers, il pourrait être procédé à des études portant sur :
- l'installation de barrières fixes ou des potelets le long des trottoirs afin d'empêcher les piétons de traverser en dehors des passages protégés ;
- le marquage au sol de type damier qui permettrait aux automobilistes de ne pas empiéter sur le carrefour après la ligne d'arrêt des feux tricolores, sécurisant ainsi la traversée des piétons ;
- le repositionnement des feux tricolores à hauteur des passages protégés du boulevard Ornano."