Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

174 - QOC 2002-524 Question de M. Pierre-Christian TAITTINGER et des membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" à M. le Maire de Paris sur le retard accumulé au niveau de l'éclairage des artères de la Capitale

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


Libellé de la question :
"M. Pierre-Christian TAITTINGER et les membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" demandent à M. le Maire de Paris quels seront les moyens engagés dans le prochain budget pour rattraper le retard accumulé pour l'éclairage des artères de la Capitale : il s'agit de sauver l'image évanouie à Paris, Ville lumière ?"
Réponse (M. Denis BAUPIN, adjoint) :
"L'éclairage public est un des moyens de garantir la sécurité et le confort des déplacements ; il met en jeu des moyens importants : plus de 100.000 points lumineux recensés à Paris pour les seules voies de surface. Des moyens budgétaires adaptés doivent être mis en place afin d'assurer le renouvellement nécessaire de ces installations.
Or, aujourd'hui, on constate un vieillissement d'un bon nombre de ces matériels.
Un effort important a été fait dans le cadre du budget d'investissement 2002 qui est passé de 9,55 millions d'euros à 12,38 millions d'euros, après de nombreuses années de baisses successives. En 2003, il est proposé de le poursuivre en développant, outre les opérations classiques de modernisation d'éclairage, des actions visant d'une part, à lutter contre le vandalisme qui sévit particulièrement dans certains quartiers, d'autre part, à économiser l'énergie par l'utilisation des sources les plus performantes tant en éclairage public qu'en illuminations.
La modernisation de l'éclairage public à Paris est un objectif qui ne se limite pas aux artères de la Capitale mais vise à assurer, dans tous les quartiers et pour tous les Parisiens, le bien-être et la sécurité à laquelle ils aspirent."