Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

201 - QOC 2002-560 Question de M. Patrick TRÉMÈGE et des membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" à M. le Maire de Paris sur le projet d'ouverture d'une maison des associations du 14e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


Libellé de la question :
"M. Patrick TRÉMÈGE et les membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" souhaitent que M. le Maire de Paris leur donne des informations précises sur le projet d'ouverture d'une maison des associations du 14e, ainsi que sur la création éventuelle de salles de quartier."
Réponse (Mme Marie-Pierre de LA GONTRIE, adjointe) :
"M. Patrick TRÉMÈGE et les membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants", souhaitent avoir des informations précises sur le projet d'ouverture d'une maison des associations du 14e ainsi que sur la création éventuelle de salles de quartier.
Je rappelle que l'objectif d'ouvrir une maison des associations par arrondissement dans la mandature est un objectif fort du Maire de Paris et de l'Exécutif.
Le choix du maire du 14e arrondissement s'était porté dans un premier temps sur des locaux situés 16, rue du Moulin-Vert. Le propriétaire, l'association immobilière "Diocèse de Paris", avait déposé une demande de permis de démolir et de construire pour la réalisation d'un ensemble immobilier.
Les négociations engagées par la Mairie de Paris à la demande des élus du 14e se sont heurtées au refus du propriétaire qui s'est déclaré dans l'impossibilité d'intégrer dans son programme une maison des associations, compte tenu de ses propres besoins.
Les locaux municipaux situés 40, rue Boulard auraient pu constituer une nouvelle piste. Cependant, ils sont très largement occupés par des services publics (notamment une crèche, des ateliers des cours municipaux d'adultes et le conservatoire municipal). Seule une salle de 50 mètres carrés reste libre pour les associations du 14e.
Lors d'une visite en novembre 2001, la Commission de sécurité a demandé que soient effectué un certain nombre de travaux d'urgence. La halte-garderie privée qui était située au dernier étage du bâtiment a dû être fermée pour raisons de sécurité. Sa réouverture n'a pas été possible à ce jour, en raison de la configuration du bâtiment et de ses accès.
Dans ces conditions, le maire du 14e a demandé que soit étudiée l'hypothèse d'installer la future maison des associations de l'arrondissement au 105, rue Raymond-Losserand où la Ville de Paris dispose d'un terrain d'environ 350 mètres carrés.
Ce terrain est actuellement occupé par deux bâtiments préfabriqués qui étaient sous-loués à une école privée hors contrat. Le bail principal a été résilié à compter du 1er juillet 2002 et toutes les dispositions avaient été prises pour que les enfants puissent être accueillis dans l'enseignement public. Cependant, l'école a décidé de rouvrir alors qu'elle se trouve aujourd'hui dans une situation d'occupation sans droit ni titre. La justice a été saisie pour permettre de diligenter une instance d'expulsion.
Les conditions de fonctionnement de cette école privée hors contrat ont, par ailleurs, fait l'objet d'un rapport très critique des services de l'Inspection académique. Le Procureur de la République a été saisi de ce rapport.
Dès que cette situation juridique sera éclaircie, les études pourront commencer pour l'installation de la maison des associations du 14e.
En attendant, depuis le mois d'avril, deux salles de quartier ont été mises à la disposition des associations membres du C.I.C.A. du 14e pour y tenir leurs réunions. Ces salles, d'une surface d'environ 100 mètres carrés chacune, se trouvent l'une 35, rue du Saint-Gothard, l'autre 12, rue du Moulin-des-Lapins.
Le planning est tenu par la mairie du 14e. Ces salles sont très utilisées."