Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

223 - QOC 2002-626 Question de M. Pierre CASTAGNOU et des membres du groupe socialiste et radical de gauche à M. le Maire de Paris concernant le devenir des emplois-jeunes de la Ville de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


Libellé de la question :
"Le dispositif "nouveaux services, nouveaux emplois" créé par le Gouvernement de Lionel JOSPIN en 1997 a permis à 350.000 jeunes de sortir de la spirale du chômage ou d'entrer dans la vie professionnelle. Il a également contribué à satisfaire des besoins émergents et à développer des métiers nouveaux dans les secteurs non marchands.
Le Gouvernement a annoncé la fin de cette mesure sans proposer de dispositif de remplacement pour les collectivités locales.
La Ville de Paris emploie actuellement plus de 1.000 emplois-jeunes dans les secteurs de la sécurité et de la prévention des incidents, de l'environnement et du cadre de vie, de l'aide aux démarches et de la solidarité.
Sur les 1.400 postes d'emplois-jeunes faisant l'objet d'une convention entre l'Etat et la Ville de Paris, 800 arrivent à échéance d'ici à 2005 et près de 180 en 2003.
A titre d'exemple, le fonctionnement des maisons du développement économique et de l'emploi, des cyber-emploi ou le déploiement des A.L.M.S. à la sortie des écoles pourraient être remis en cause.
M. Pierre CASTAGNOU et les membres du groupe socialiste et radical de gauche demandent à M. le Maire de Paris les initiatives qu'il entend prendre, notamment au sein de l'Association des Maires de France, pour qu'une solution visant à pérenniser ces emplois correspondant à des besoins collectifs essentiels soit rapidement trouvée avec le Gouvernement et en concertation avec les élus locaux."
Réponse non parvenue.