Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

197 - QOC 2002-556 Question de M. Patrick TRÉMÈGE et des membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" à M. le Préfet de police concernant les mesures à prendre afin que la totalité des points-écoles soient surveillés

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


Libellé de la question :
"Chaque année, à la même période, de nombreux parents s'inquiètent à nouveau pour leurs enfants scolarisés qui se rendent seuls à l'école et qui courent le risque d'être renversés par un véhicule, à un carrefour ou sur un passage pour piétons mal protégé.
M. Patrick TRÉMÈGE et les membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" souhaitent que M. le Préfet de police leur indique précisément, arrondissement par arrondissement, les points-écoles réellement surveillés par des fonctionnaires, présents tous les jours aux heures d'entrée et de sortie des élèves, et ceux qui ne le sont pas.
Ils lui demandent également de leur indiquer les mesures qu'il compte prendre afin que la totalité des points-écoles de Paris soient enfin surveillés."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"L'avenant au Contrat parisien de sécurité signé le 27 février 2002 a prévu l'amélioration de la surveillance des points écoles par une implication renforcée de la Ville de Paris, et le recrutement d'agents locaux de médiation sociale (A.L.M.S.) supplémentaires.
En effet, la surveillance des entrées et des sorties des établissements scolaires, assurée à l'origine essentiellement par des effectifs de la Préfecture de police, doit être transférée progressivement aux agents de la Ville de Paris.
Ce transfert, réalisé arrondissement par arrondissement, concerne en priorité les points écoles recensés comme les moins dangereux.
Au-delà de ce transfert, il est prévu d'étendre la surveillance des points écoles actuellement non tenus.
Pour la rentrée scolaire 2002, un classement des points écoles a été élaboré dans chaque arrondissement, tenant compte de critères objectifs de dangerosité se rapportant aux flux de personnes circulant aux abords immédiats des établissements scolaires, aux infrastructures routières et aménagements de voirie, mais aussi à l'importance des voies de circulation et au nombre de véhicules.
A cette occasion, 634 points ont été recensés. Parmi ceux-ci, environ 340 sont en moyenne tenus chaque jour, les autres ne l'étant que selon les disponibilités des effectifs locaux.
Cette sécurisation des entrées et sorties d'écoles s'effectue en partenariat avec la Mairie de Paris.
Ainsi, les agents locaux de médiation sociale de la Ville de Paris assurent la surveillance de 216 points écoles, aux heures du matin, et de début de l'après-midi.
La Préfecture de police prend le relais de la surveillance de ces points écoles en fin d'après-midi, et en soirée, le cas échéant. Elle assure également la surveillance des points écoles restants, considérés comme les plus sensibles.

Situation des points écoles à la rentrée scolaire 2002


Ardts
Nombre de points
écoles recensés
Nombre de points
écoles surveillés
(en moyenne)
1er 19 10
2e 14 11
3e 26 17
4e 19 16
5e 20 15
6e 20 15
7e 23 10
8e 24 10
9e 29 10
10e 39 23
11e 16 14
12e 30 20
13e 54 14
14e 38 25
15e 41 17
16e 37 18
17e 40 13
18e 49 30
19e 51 31
20e 45 19
Total 634 338