Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

106 - 2002, DVD 128 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer des marchés sur appel d'offres pour les couvertures du boulevard périphérique dans les secteurs "Vanves" (14e et 15e), "Ternes - Champerret" (17e) et "Lilas" (19e et 20e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons au projet de délibération DVD 128 autorisant M. le Maire de Paris à signer des marchés sur appel d'offres pour les couvertures du boulevard périphérique dans les secteurs Vanves (14e et 15e), Ternes, Champerret (17e) et les Lilas (19e et 20e).
Mme de PANAFIEU a la parole.
Mme Françoise de PANAFIEU, maire du 17e arrondissement. - Merci, Madame le Maire.
Les couvertures du périphérique sont prévues par le contrat de plan Etat-Région 2000-2006. Incontestablement, elles représentent une amélioration pour l'ensemble des riverains dont les habitations se situent aux abords des portions retenues. Depuis plusieurs décennies, les nuisances engendrées par cet axe routier perturbent très sérieusement la vie des Parisiens dont l'habitat est situé entre le périphérique et les Maréchaux. Compte tenu de l'évolution du trafic routier enregistré ces dernières années, le bruit et la pollution n'ont évidemment pas cessé d'augmenter, pour atteindre des niveaux difficilement supportables. Dans ces conditions, le Conseil du 17e arrondissement et ses élus, et moi-même qui en suis le maire, ne pouvons que nous réjouir de la poursuite dans le contrat de plan actuel, de la couverture de certains tronçons périphériques, et notamment de celui situé porte des Ternes et porte de Champerret. Lors de la concertation avec la population et elle était nombreuse à venir participer à nos débats, il est apparu clairement une satisfaction générale sur ce projet, avec la volonté toutefois de voir prise en compte la partie du périphérique qui est située porte de Villiers et qui, pour l'instant, n'était pas incluse dans le contrat de plan actuel. En ce sens, le Conseil du 17e arrondissement a voté 2 voeux pour que ce tronçon fasse l'objet d'études, dans le cadre du contrat particulier Région-Ville de Paris, actuellement en cours de négociation. La présence, à cet endroit, de nombreux équipements collectifs notamment des équipements de Petite enfance avec crèches et écoles, justifie largement cette prise en compte. Le Conseil régional d'Ile-de-France l'a d'ailleurs parfaitement compris puisqu'il a récemment voté le principe d'une enveloppe financière supplémentaire destinée à ces études. La décision a été prise par le Conseil régional, le 15 juin dernier. J'ai d'ailleurs écrit à M. MANSAT, adjoint au Maire chargé des relations avec les collectivités territoriales pour que le futur contrat particulier prenne en compte cette demande légitime de la part des riverains. Les travaux envisagés porteraient sur un linéaire d'environ 300 mètres pour un coût estimé aujourd'hui à 45 millions d'euros, soit un montant comparable à celui des portions Ternes et Champerret. Je souhaite vivement, les élus du 17e sont tous d'accord avec moi-même que, dans ce domaine, la Ville de Paris puisse rejoindre la décision du Conseil régional pour le plus grand bénéfice de notre population du 17e.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - M. BAUPIN a la parole pour vous répondre.
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Je ne peux qu'aller dans le sens de Mme de PANAFIEU. Les couvertures de périphérique de l'actuel contrat de plan sont attendues avec impatience par les populations concernées. Elles le sont également par tous ceux qui sont encore au bord du périphérique non couvert, dans beaucoup de quartiers, notamment aux franges mêmes des couvertures prévues à ce contrat de plan. Le secteur Villiers en fait partie. Je voudrais confirmer à Mme de PANAFIEU que, dans le projet de contrat particulier que nous aurons à examiner au Conseil de novembre, est prévue une étude globale sur les extensions possibles de la couverture du périphérique. Cela nous permettra de comparer les différents tronçons sur lesquels les demandes existent de la part des mairies d'arrondissement, et le secteur Villiers est explicitement cité dans ces couvertures. Cela est d'autant plus cohérent qu'il se situe à proximité de couvertures, qui auront lieu dans les années qui viennent, d'ici la fin de ce contrat de plan c'est-à-dire d'ici 2006. Le secteur Villiers fait partie de ceux qui, grâce à l'étude, devraient ressortir parmi les priorités. Notre souhait est, au travers de cette étude, de pouvoir éclairer l'élaboration du contrat de plan suivant afin que l'on y propose les couvertures du périphérique qui répondront le plus à des besoins. Nous sommes donc, malheureusement, en train de gérer des demandes, qui sont toutes légitimes. Nous essaierons de voir celles qui sont les plus urgentes à satisfaire dans un cadre budgétaire, forcément contraint, et qui n'est pas pleinement de notre ressort.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Monsieur BAUPIN.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 128.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (2002, DVD 128).