Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

138 - QOC 2002-597 Question de Mme Roxane DECORTE et des membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" à M. le Maire de Paris relative aux nouveaux horaires d'été de la piscine Hébert (18e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


Libellé de la question :
"Mme Roxane DECORTE et les membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" souhaitent attirer l'attention de M. le Maire de Paris sur la grande déception d'un groupe de nageurs assidus et de vrais habitués depuis plus de dix ans à nager une bonne heure le matin avant d'aller travailler.
En effet, à un moment où on évoque l'aménagement du temps des villes et du temps de travail, où les Parisiens souhaitent plus de lien social, plus de convivialité dans les quartiers, la piscine Hébert a ouvert une heure plus tard pendant l'été, à 8 heures au lieu de 7 heures. Ainsi, ce groupe de fidèles nageurs n'a pas pu pratiquer la natation avant d'aller travailler cet été.
Mme Roxane DECORTE et les membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" souhaitent connaître les raisons de ce changement d'horaires et espèrent vivement que l'été prochain, les anciens horaires seront appliqués."
Réponse (M. Pascal CHERKI, adjoint) :
"Comme chaque année, en période estivale, des modifications sont apportées aux horaires d'ouverture des piscines municipales pour tenir compte de l'absence d'une partie des personnels spécialisés tenue de prendre leurs congés en dehors des périodes scolaires.
En outre, depuis cette année, il a du être pris en compte l'application du décret n° 2000-15 du 25 août 2000 relatif à l'aménagement et à la réduction du temps de travail pris en application de la directive 93/104/CE du Conseil de l'Union européenne du 23 novembre 1993.
Ce décret, dans son article 3, énonce que "la durée quotidienne du travail ne peut excéder 10 heures".
Cette contrainte nouvelle, reprise dans le protocole d'application par la Ville de Paris de l'aménagement et de la réduction du temps de travail, mis en ?uvre depuis le 1er janvier 2002 après délibération du Conseil de Paris dans sa séance des 17 et 18 décembre 2001, a pour conséquence de restreindre la plage d'ouverture en période estivale des piscines parisiennes.
C'est pour cette raison que, s'agissant de la piscine Hébert, les horaires d'ouverture au public de l'été 2002 ont été fixés, du lundi au dimanche de 8 heures à 18 heures.
Cependant, et dans le but justement évoqué dans la question de ne pas pénaliser les usagers désirant pratiquer la natation avant d'aller travailler, la piscine des Amiraux, située à moins d'un kilomètre était, pour la même période, ouverte de 7 heures à 17 heures du mardi au samedi.
Cette information a été portée à la connaissance des usagers et des mairies d'arrondissement grâce à une affichette largement diffusée et au P.I.M.
En conséquence, le groupe d'usagers assidus évoqué dans la question avait la possibilité, au prix d'un déplacement modeste, de pratiquer cet été leur activité favorite."