Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

164 - QOC 2002-513 Question de M. Claude GOASGUEN et des membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" à M. le Maire de Paris concernant l'étude menée au mois de janvier sur les rythmes scolaires

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à la question orale de M. Claude GOASGUEN à M. le Maire de Paris concernant l'étude menée au mois de janvier sur les rythmes scolaires.
M. GOASGUEN n'est pas là... Je donne la parole à Mme BALDINI.
Mme Véronique BALDINI. - On a remis à la séance de juillet dernier aux élus du Conseil de Paris un document analytique élaboré par la société "ABC Marketing" portant sur les remarques et propositions des Conseils d'école en matière de rythmes scolaires.
Une lecture attentive de cette étude, réalisée du 22 janvier au 30 janvier 2002 sur la base de l'envoi de 22.559 questionnaires, dans le contexte de la semaine de 4 jours 1/2 avec école le mercredi matin, ne manque pas de semer la confusion dans les esprits.
Nous souhaiterions savoir en fait, puisque la présentation du rapport indique que ces remarques et suggestions ont été formulées le 9 mars, jour de la grande consultation des Conseils d'écoles. Compte tenu du fait que cette étude a été menée en janvier, dans le contexte apparemment consensuel de la semaine de 4 jours 1/2 avec école le mercredi matin, nous nous interrogeons sur les conditions dans lesquelles les deux autres propositions d'organisation de la semaine ont pu être faites par la suite par le Rectorat et la Municipalité.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Monsieur FERRAND, vous avez la parole.
M. Eric FERRAND, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.
Je ne vais pas revenir sur l'historique des opérations mais je suis au regret de vous dire que vous n'avez pas bien lu les documents qui vous sont certainement parvenus. Il y a effectivement un document analytique portant sur le questionnaire adressé à l'ensemble des acteurs de la communauté scolaire au mois de janvier dernier, puis un autre document analytique portant sur le résultat des débats des conseils d'écoles réunis le 9 mars dans toute la Capitale.
Nous avions fait une promesse très solennelle d'ailleurs ici même, dans cette enceinte, c'est d'informer tous les acteurs de la communauté scolaire, c'est-à-dire les parents, les enseignants, les animateurs, les agents, dès le jour de la rentrée en leur adressant un document extrêmement simple que nous avons intitulé "Spécial rentrée" pour leur tracer très brièvement l'état des débats et en les invitant à se retourner vers des documents plus complets et je peux vous dire que nombreux sont nos concitoyens qui nous ont demandé de leur adresser ces documents et il nous a paru très important de dire les raisons pour lesquelles le Recteur n'a pas choisi de retenir dans des propositions formulées la semaine de 4 jours.
De la même manière il nous a semblé extrêmement utile et nécessaire d'expliquer quelles étaient les nouvelles mesures mises en place dès ce premier trimestre de l'année scolaire pour le secteur périscolaire pour lequel la Municipalité est compétente.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.