Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

108 - 2002, DVD 152 - Autorisation à M. le Maire de Paris de faire adhérer la Ville de Paris à l'association "Cyclo Trans-Europe" et de régler la cotisation annuelle correspondante

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2002


Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons donc au projet de délibération DVD 152 qui concerne une autorisation accordée à M. le Maire de Paris de faire adhérer la Ville de Paris à l'association "Cyclo Trans-Europe" et de régler la cotisation annuelle correspondante.
Mme KUSTER s'est inscrite. Je lui donne la parole.
Mme Brigitte KUSTER. - Merci, Madame la Maire.
Vous nous proposez l'adhésion de la Ville de Paris à l'association "Cyclo Trans-Europe" destinée à définir en France l'itinéraire d'une piste cyclable européenne et ce pour un coût d'environ 5.000 euros par an. La Ville de Paris est déjà dans le domaine du vélo membre de plusieurs associations, dont celle des villes cyclables. Est-ce donc bien nécessaire d'adhérer à cette nouvelle association pour un projet qui en fait ne semble pas beaucoup concerner l'utilisation du vélo à Paris et ce pour une dépense annuelle non négligeable.
Par ailleurs nous n'avons aucune information dans ce projet de délibération concernant cette association qui existe, apprend-on, depuis 1996. Quel est son budget ? Quels sont ses dirigeants ? Qu'a-t-elle d'européenne ? Quelles sont les actions qu'elle a déjà menées tant en France qu'au niveau européen ?
Cette absence de données ne nous permet pas de nous prononcer sur l'opportunité d'y adhérer. Il serait peut-être en revanche plus opportun et plus efficace d'aider financièrement des associations qui travaillent sur le problème du vélo à Paris depuis de nombreuses années. Je vois mal en effet ce que peut apporter "Cyclo Trans-Europe" dans la définition d'un itinéraire dans Paris et dans l'amélioration du tracé de la piste dite du canal de l'Ourcq. C'est plutôt aux vrais pratiquants et pour l'Ourcq aux collectivités territoriales compétentes de se saisir de ce problème et, en concertation avec les associations concernées, d'y apporter les réponses appropriées.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Madame.
Denis BAUPIN pour la réponse.
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - L'intérêt d'avoir une vision globale de la pratique du vélo, je crois, n'aura échappé à personne. En effet si l'aménagement urbain de Paris en faveur des cyclistes est un point important de notre politique (mais je pense que nous y reviendrons dans quelques instants dans un autre projet de délibération), une approche plus "loisirs" que "déplacements quotidiens" du vélo est aussi un point important.
C'est dans cet esprit que nous proposons l'adhésion de la Ville de Paris à l'association "Cyclo Trans-Europe" qui développe un réseau cyclable au niveau européen à vocation de loisirs et dans lequel Paris serait un peu au c?ur du dispositif. C'est intéressant pour la Ville de Paris de montrer que la place du vélo se joue aussi au niveau international. C'est la raison pour laquelle il nous est proposé ce projet de délibération.
Le montant de la cotisation est largement comparable à beaucoup de subventions qui sont attribuées par la Ville de Paris à différentes associations. C'est un montant de moins de 5.000 euros, donc très raisonnable. Pour ce qui est du soutien à d'autres associations cyclables, j'entends bien votre proposition, Madame KUSTER. Jusqu'à présent la principale association parisienne de cyclisme qui est le Mouvement de défense de la bicyclette ne souhaitait pas recevoir de subvention des collectivités ceci dans le but de garantir son indépendance. Lors d'une récente Assemblée générale elle a décidé de changer de position. Elle nous adressera sans doute prochainement une demande de subvention et nous aurons l'occasion de l'examiner, et je note par avance votre volonté de la soutenir.
Mme Brigitte KUSTER. - Excusez-moi, Madame la Maire, concernant cette association...
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - On n'engage pas un débat.
Mme Brigitte KUSTER. - C'est sur la réponse de M. le Maire concernant cette association.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Vous avez la parole.
Mme Brigitte KUSTER. - Qu'a-t-elle déjà fait au niveau européen ? Quelles sont les personnes qui la dirigent ? Quel est son budget ? Quelle est cette association tout simplement ?
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Denis BAUPIN rapidement parce que si on fait cela sur chaque question...
Mme Brigitte KUSTER. - Il n'a pas été répondu.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - ... on n'en termine plus.
M. Denis BAUPIN, adjoint, rapporteur. - J'avais le sentiment que ce style de question était plutôt évoqué en réunion de Commission, cela n'a pas été soulevé à la 3e Commission à laquelle vous participiez. Je n'ai pas tous les éléments sous la main pour donner l'ensemble du pedigree de cette association. Elle travaille avec de nombreuses villes en Europe. Elle élabore un programme global de tracé sur un certain nombre de grandes liaisons européennes et transeuropéennes, de Saint-Pétersbourg jusqu'au Portugal, par exemple, pour faire en sorte que l'on crée un vrai réseau cyclable européen. Et de nombreuses collectivités en France et à l'étranger participent à cette association.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Monsieur BAUPIN.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 152.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (2002, DVD 152).