Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

42 - 1999, DAC 166 - Subvention à l'association "Gnaoua" (13e). - Montant : 100.000 F

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1999


M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DAC 166 relatif à une subvention à l'association "Gnaoua".
Monsieur MESMIN, vous avez la parole.
M. Georges MESMIN. - Il s'agit d'une subvention à l'association "Gnaoua" d'un montant de 100.000 F. Comme beaucoup d'entre vous, nous aimons certainement beaucoup le Maroc, mais nous ne voyons pas la raison pour laquelle notre collectivité subventionnerait à une hauteur de 25 % ce spectacle qui est voué à l'expression d'une culture qui est certainement intéressante, comme toutes les cultures d'ailleurs, mais qui est assez éloignée des préoccupations quotidiennes des Parisiens.
Un certain nombre de groupes privés, en tête desquels "Suez-Lyonnaise des Eaux", ont apporté leur contribution financière à cette opération. C'est très bien, ces groupes ont leur logique. Celle de la Ville de Paris pourrait être différente. Nous voterons contre ce projet.
En fait, nous constatons, et je réponds à Mme MACÉ de LÉPINAY, dans tout cela un certain arbitraire et un certain favoritisme parce qu'il y a des dizaines de très bonnes formations musicales, on en subventionne une ou deux, il y a des dizaines de formations théâtrales, on en subventionne une et qui joue à Asnières semble-t-il, il y a des dizaines d'organisations artistiques et on va chercher une organisation qui joue sur le "re" et sur le "ré". Cela nous donne l'impression d'un certain arbitraire. Nous ne voyons pas très bien la vertu de toutes ces associations, de toutes ces organisations.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Madame MACÉ de LÉPINAY, vous avez la parole.
Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
Mon cher collègue, pour le dossier précédent, je tiens à préciser que ce n'est pas du tout à Asnières que le spectacle a été donné, mais au Théâtre Sylvia-Monfort dans le 15e. Il a bien profité aux Parisiens, et pendant tout le mois de juillet ils ont été très nombreux, tous les soirs, à pouvoir admirer ce spectacle.
Quant à la subvention dont nous parlons présentement, il s'agit d'une participation de la Ville à l'Année du Maroc. Vous savez que nous avons fait une grande exposition au Petit Palais et que, par ailleurs, nous avons fait une exposition d'art contemporain au Couvent des Cordeliers agrémentée d'une série de concerts montés par l'association "Gnaoua". Celle-ci a donné 16 concerts remarquables qui ont été joués tous les soirs à guichet fermé.
Je considère, mon cher collègue, que cette participation de la Ville à l'Année du Maroc a été importante et prestigieuse.
Je vous demande, mes chers collègues, de bien vouloir voter cette subvention.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci, Madame.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 166.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (1999, DAC 166).