Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

108 - QOC 99-512 Question de M. Michel TUROMAN, Mme Martine DURLACH et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris au sujet du terrain, 11, quai de l'Oise (19e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1999


Libellé de la question :
"La Ville de Paris est propriétaire d'un terrain de 577 mètres carrés, libre de toute occupation, 11, quai de l'Oise (19e).
Il y a plusieurs mois, la Ville de Paris avait en projet d'y construire environ 23 logements P.L.I. Ce projet a été repoussé par le Conseil du 19e arrondissement, qui avait émis un voeu demandant qu'une concertation s'ouvre rapidement et que l'aménagement de cette parcelle se fasse dans l'intérêt des riverains. Depuis, rien n'a été fait par la Ville de Paris.
Aussi, M. Michel TUROMAN, Mme Martine DURLACH et les membres du groupe communiste demandent-ils à M. le Maire de Paris de bien vouloir leur préciser les intentions de la Ville de Paris concernant ce terrain."
Réponse (M. Michel BULTÉ, adjoint) :
"La Ville de Paris a acquis en 1990 dans le cadre de l'opération "Ourcq-Thionville" des bâtiments édifiés sur un terrain de 577 mètres carrés situé 11, quai de l'Oise, dans le 19e arrondissement. Cette parcelle constitue un élément important du paysage urbain.
Le Conseil d'arrondissement du 19e a rejeté le projet d'y réaliser une opération de construction d'environ 23 logements locatifs intermédiaires, et exprimé le v?u que cette emprise soit consacrée à des projets d'animation associatifs ou municipaux.
Une étude approfondie sur la mise en place d'un programme d'équipement destiné aux centres d'animation a été entreprise par les services de la Direction de la Jeunesse et des Sports et de la Direction de l'Aménagement Urbain et de la Construction.
D'après cette étude, il apparaît que le terrain est peu propice à la réalisation d'un terrain de sports, compte tenu de sa forme triangulaire et de son important dénivelé. La réalisation d'une aire de jeux en accès libre occasionnerait par ailleurs des nuisances sonores pour les riverains, et présenterait l'inconvénient, sur le plan paysager, de renforcer l'impression d'asymétrie entre les quatre îlots.
C'est pourquoi la Ville de Paris souhaite privilégier la réalisation d'un programme de logements P.L.I., respectueux de la mixité sociale.
Afin de prendre en compte les demandes locales, la Ville propose d'intégrer en pied d'immeuble des ateliers logements pour artistes.
Le Conseil d'arrondissement pourrait être saisi prochainement d'un projet de délibération concernant l'autorisation de dépôt d'une demande de permis de construire par l'O.P.A.C. en vue de réaliser une opération de construction d'une vingtaine de logements locatifs intermédiaires et des ateliers d'artistes sur le site concerné."