Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

96 - QOC 99-506 Question de M. Hervé BENESSIANO à M. le Maire de Paris à propos du conservatoire municipal Claude Debussy (17e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1999


Libellé de la question :
"Logé dans un hôtel particulier peu adapté en octobre 1980, le Conservatoire municipal Claude-Debussy (17e) présente, depuis bientôt 10 ans, des carences importantes.
La création du Centre culturel de La Jonquière, en 1994, sur 709 mètres carrés, a donné satisfaction aux parents du nord du 17e arrondissement, mais il n'a pas répondu à la demande des familles inscrites ou en attente à Claude-Debussy. 608 mètres carrés sur 3 étages, sans salle polyvalente (la salle de danse, de 70 mètres carrés, en fait office), ni auditorium, ne correspondent plus au besoin du moment.
Des problèmes de sécurité évidents en cas d'évacuation d'urgence résultent de l'inadaptation des lieux.
L'enseignement de la danse est pratiqué dans une salle au parquet incertain, aux miroirs mal disposés et au vestiaire exigu (10 mètres carrés) sans point de douche. De plus, les enfants doivent se déplacer d'un centre à l'autre pour suivre leur cursus.
L'enseignement de la musique se déroule sans piano à queue, à des heures parfois tardives pour de jeunes enfants et sans offrir la possibilité de travailler en complément.
L'art dramatique est exclu du centre.
En outre, l'accessibilité aux personnes handicapées est impossible.
La construction ou l'extension des conservatoires des 5e, 9e et 14e arrondissements a été programmée sur les exercices 1999-2000.
Quand le relogement du plus ancien et archaïque Conservatoire municipal de Paris pourra-t-il être envisagé ?"
Réponse (Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint) :
"Le conservatoire municipal du 17e arrondissement est installé depuis le début des années 1980 au 29 avenue de Villiers, dans les locaux de l'ancienne ambassade de Corée.
Il dispose sur trois étages de 400 mètres carrés de surface utile, sans salle d'orchestre, et est à ce titre le plus petit conservatoire de Paris. La création en 1996 du centre culturel La Jonquière a permis la desserte d'une zone éloignée du conservatoire sans pourtant répondre totalement à la demande de l'arrondissement.
Une réflexion a donc été menée par la Direction des Affaires culturelles, afin d'étudier les améliorations à apporter au fonctionnement de cet établissement.
Il apparaît clairement que la configuration des locaux de la rue de Villiers, ainsi que leur exiguïté, ne leur permettent pas de connaître de transformation radicale.
Des recherches sont donc effectuées afin de trouver une solution pour l'aménagement d'un conservatoire de nature à répondre aux besoins de la population de l'arrondissement.
Dans cette attente, des solutions ont été mises en place. C'est ainsi que l'art dramatique est depuis la rentrée 1998 enseigné au théâtre 50, ce qui permet de dégager une partie des locaux du conservatoire."