Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

33 - 1999, JS 242 - Subvention exceptionnelle à l'association "Atalante" (15e). - Montant : 150.000 F

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1999


M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération JS 242 concernant une subvention exceptionnelle à l'association "Atalante".
La parole est à M. MESMIN.
M.Georges MESMIN. - Il s'agit d'une subvention exceptionnelle de 150.000 F à l'association "Atalante" pour régler la note de la dernière édition des 10 kilomètres de Paris, qui se sont déroulés le 18 juin dernier. C'est encore le même problème. On accorde des subventions après coup quand l'opération a eu lieu. On a la main un peu forcée. De toute manière, nous serions d'accord à condition que le Maire nous confirme bien ce qui a été indiqué dans le projet de délibération, c'est-à-dire que cette subvention aurait un caractère exceptionnel et non renouvelable. Moyennant cette confirmation, nous nous abstiendrons seulement.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. La parole est à M. CANE.
M. Dominique CANE, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Avant de répondre à M. MESMIN, je signale à M. OGÉ qui vient de nous dire que nous votons toujours les subventions une fois que les compétitions ont eu lieu, comment veut-il que l'on fasse un calcul de subvention alors que le budget définitif n'est connu qu'après la manifestation ? Pour garantir la bonne utilisation des fonds publics, nous devons avoir tous les chiffres en main. Avant une manifestation, il nous est difficile d'avoir tous les éléments comptables.
Voilà pourquoi elles sont toujours votées après.
Je répondrai à M. MESMIN pour l'association "Atalante" : les courses sur route constituent des manifestations populaires permettant d'accueillir de très nombreux sportifs amateurs ou professionnels. Elles contribuent au renom des villes qui les organisent. La Ville de Paris organise depuis plusieurs années des épreuves de ce type dont certaines ont un prestige international, marathon, semi-marathon, ou 20 kilomètres de Paris.
Afin de répondre à la demande des sportifs, il apparaît nécessaire de proposer des épreuves diverses par leur distance ou par le public qu'elles accueillent, par exemple courses réservées aux femmes. Le succès populaire remporté par la première édition des 10 kilomètres de Paris qui a réuni 4.000 participants, démontre que cette volonté politique correspond aux attentes du public.
L'organisation de cette course a occasionné des frais importants qui ne pouvaient pas être pris en charge par des partenaires commerciaux. Cette situation pourra évoluer à l'avenir quand la course aura acquis un renom suffisant. Telles sont les raisons pour lesquelles il est proposé d'aider l'organisation de cette première édition au moyen d'une subvention de 150.000 F que je vous demande de faire adopter, Monsieur le Maire.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération JS 242.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (1999, JS 242).