Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

67 - Vœu présenté par le groupe "Les Verts" concernant la réhabilitation du cinéma Louxor

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2002


Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Nous passons maintenant à l'examen du voeu de Nicole AZZARO et Charlotte NENNER ainsi que les membres du groupe "Les Verts" concernant le "Louxor" dans le 19e arrondissement.
Mme Nicole AZZARO a la parole.
Mme Nicole AZZARO.- Merci, Madame la Maire.
Cela va être très simple. Il s'agit de réhabiliter un édifice qui le mérite bien, dont la façade est inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques et par le même coup de commencer de réhabiliter un quartier qui n'attend que cela.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Vous avez déposé un double voeu qui concerne un édifice et un quartier qui tiennent beaucoup à coeur à l'ensemble de la majorité municipale et à l'ensemble du Conseil de Paris. Il s'agit de lutter contre les pollutions visuelles. C'est le premier aspect de votre voeu. C'est un sujet auquel mon collègue Christian SAUTTER est particulièrement sensible. Il travaille avec Jean-Pierre CAFFET et moi-même à l'élaboration de propositions concernant l'ensemble de Paris, privilégiant une approche globale de l'ensemble du territoire parisien en termes d'implantations publicitaires, sujet que nous avons évoqué lors de notre dernière séance.
Le deuxième aspect, qui m'est le plus cher, concerne la conservation, la mise en valeur et aussi l'animation du patrimoine parisien, car le patrimoine ne prend toute sa dimension que s'il est vivant et animé. La question concerne en l'occurrence, le magnifique et ancien cinéma, le "Louxor". Comme vous l'avez rappelé, les façades et la toiture sont inscrites à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques.
Je dirais qu'en outre sa situation à l'angle du boulevard de Magenta et du boulevard de la Chapelle en font un élément-clef du paysage urbain du quartier. En ce qui concerne le panneau incriminé, c'est un mobilier urbain publicitaire et d'information régit par la convention d'occupation domaniale passée par la Ville avec la société qui gère les M.U.P.I., la S.O.M.U.P.I.
Cette implantation est parfaitement réglementaire puisque les tronçons concernés sont classés en zone de publicité élargie par le règlement municipal de publicité. En effet, la règle d'interdiction de la publicité à moins de 100 mètres, et dans le champ de visibilité des immeubles classés ou inscrits, ne trouve pas à s'appliquer dans ce cas-là.
En vertu de cette convention, qui engage la Ville, on ne peut pas déposer du jour au lendemain ce panneau, mais on peut examiner les modalités avec l'autre partie contractante, de la dépose ou du déplacement de ce panneau.
Aussi je vous propose de formuler la première partie de votre voeu de la manière suivante, qui prend mieux en compte cette contrainte juridique : le Conseil de Paris émet le voeu que soient examinées les modalités de révision du positionnement du mobilier urbain publicitaire qui masque la façade du "Louxor".
En ce qui concerne la deuxième partie du voeu, M. Bertrand DELANOË, au cours de son compte rendu de mandat dans le 10e arrondissement de Paris est allé une fois de plus à la rencontre des attentes formulées à la fois par les élus et, plus largement, par les Parisiennes et les Parisiens dont vous vous faites l'écho dans votre voeu.
Il a annoncé, dans le cadre de ce compte rendu de mandat, que des négociations étaient engagées par la Ville auprès des propriétaires actuels en vue du rachat éventuel du "Louxor" et qu'au terme de cette démarche le "Louxor" pourrait non seulement redevenir ce joyau du paysage urbain qu'il a cessé d'être, mais aussi un lieu de culture vivant dédié par exemple, mais encore c'est à définir, aux cultures et aux arts du bassin méditerranéen. Si ce projet devait se concrétiser, il ferait l'objet d'une délibération présentée devant le Conseil de Paris et à laquelle j'en suis sûr, avec les membres de votre groupe, vous vous associeriez.
Si vous en êtes d'accord, je vais mettre d'abord au vote la modification que je propose à votre voeu. Ensuite nous mettrons votre v?u aux voix.
Je donne la parole à Mme AZZARO.
Mme Nicole AZZARO. - Je pense qu'on peut accepter cette modification de la première proposition du v?u.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - On met d'abord au vote cette petite modification.
Je mets aux voix, à main levée, cet amendement.
Qui est pour ?
Contre ?
Qui s'abstient ?
L'amendement est adopté.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, présidente. - Maintenant je mets aux voix, à main levée, le v?u amendé.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le v?u amendé est adopté. (2002, Voeu 10).