Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

85 - III - Questions du groupe communiste.QOC 2002-41 Question de Mme Nicole BORVO, MM. Jacques DAGUENET, Jean VUILLERMOZ et des membres du groupe communiste, à M. le Maire de Paris concernant les lieux mis à la disposition des artistes

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2002


Libellé de la question :
"De nouvelles orientations en matière de politique culturelle ont été engagées dès le début de la mandature par la nouvelle majorité visant à favoriser l'égalité d'accès pour toutes et tous, mais aussi à placer l'artiste au c?ur de la cité. Qu'ils soient amateurs ou professionnels, les artistes ont besoin de lieux leur permettant soit de répéter, de créer, soit de se produire ou d'exposer.
Aujourd'hui, la pénurie de tels lieux est criante alors qu'ils constituent un enjeu important pour le maintien et l'épanouissement du rôle et de la place de Paris comme capitale de la création contemporaine. Or, force est de constater que non seulement ce type de salles fait cruellement défaut, mais aussi que les "grandes salles" sont de moins en moins accessibles. Les destinées de l'Olympia et du Casino de Paris ne sont pas faites pour rassurer Mme Nicole BORVO, MM. Jacques DAGUENET, Jean VUILLERMOZ et les membres du groupe communiste.
Des pistes nouvelles sont à explorer si l'on veut recréer une dynamique en faveur des artistes parisiens. La mobilisation des bailleurs sociaux pourrait être envisagée dans le cadre, notamment, de la reconquête des "pieds d'immeubles". La Ville devrait pouvoir soutenir les quelques lieux encore existants en participant notamment aux travaux nécessaires à leur insonorisation.
C'est la raison pour laquelle Mme Nicole BORVO, MM. Jacques DAGUENET, Jean VUILLERMOZ et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris les mesures qu'il compte prendre :
1°) pour favoriser un recensement complet des lieux existants dans chaque arrondissement et des travaux nécessaires à leur bon fonctionnement dans le respect de leur environnement immédiat ;
2°) pour réaliser un état des surfaces disponibles par arrondissement en vue d'améliorer l'offre de salles culturelles ;
3°) pour permettre à la Direction des Affaires culturelles de répondre aux attentes qui sont fortes dans ce domaine et plus largement pour soutenir efficacement les porteurs de projets culturels."
Réponse (M. Christophe GIRARD, adjoint) :
"La demande de nouveaux lieux de répétition, de création et d'exposition émane en effet de tous les domaines artistiques.
Pour y répondre, la Ville a engagé une étude quantitative et qualitative des ressources et des besoins exprimés. Ainsi, la Direction des Affaires culturelles a lancé un recensement par arrondissement de l'offre culturelle, en termes de lieux et d'actions, qui sera complété par un état des besoins et propositions exprimés par les acteurs locaux. Cette réflexion globale s'appuie sur différents relais :
- une étude qui sera prochainement lancée par l'atelier parisien d'urbanisme A.P.U.R., visant à établir l'état général des carences en matière d'équipements de proximité et à dessiner l'esquisse de nouveaux types d'équipements,
- un forum de réflexion sur la création d'ateliers d'artistes qui associe les bailleurs sociaux et dont la première réunion s'est tenue le 26 novembre dernier, sur la diversification des lieux de création et le développement du partenariat institutionnel,
- la Commission de recensement des locaux commerciaux en pied d'immeubles, appartenant à la Ville et aux bailleurs sociaux, pouvant être reconvertis en espaces de travail et d'exposition,
- le recensement des lieux de répétition théâtrale existants, notamment grâce à l'action de "l'association d'échanges culturels" (A.D.E.C.) qui a permis à 27 compagnies de bénéficier de locaux de répétition gratuits en 2001,
- les réflexions menées dans le cadre des sites de politique de la Ville et du Grand Projet de Renouvellement Urbain (G.P.R.U.) qui visent notamment à mettre en synergie les offres culturelles des communes de Paris et de la petite couronne.
A moyen terme, trois grands chantiers en cours d'étude offriront aux artistes de nouveaux lieux d'accueil, de production, de diffusion et de formation :
- le théâtre des 3 Baudets, future "Maison de la chanson française",
- la Gaîté lyrique, destinée à accueillir un centre des musiques actuelles et de l'art interactif,
- le 104, rue d'Aubervilliers qui intègrera des locaux de production et de création à l'usage des artistes.
Enfin, la Ville participe chaque année au financement de travaux de sécurité ou de rénovation de salles de spectacle. En 2001, quatre théâtres (Comédie italienne, Cinq Diamants, Théâtre Ouvert et Théâtre du Montparnasse) et trois lieux de répétition ou diffusion musicale ("Son-ré", "La Verrière" et "Mogador") ont ainsi bénéficié d'une subvention d'équipement.
J'ajoute que des ateliers d'artistes seront prochainement livrés dans l'espace situé dans le 20e arrondissement et dénommé "La Forge". Par ailleurs, la Ville de Paris envisage d'utiliser en partie le Couvent des Récollets afin d'y accueillir des artistes en résidence, qu'ils soient parisiens ou étrangers."