Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

102 - QOC 2002-38 Question de Mme Brigitte MARIANI et des membres du groupe Union pour la Démocratie française, à M. le Préfet de police à propos de la sécurité des usagers aux différents carrefours de la Capitale

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2002


Libellé de la question :
"Alors que de nombreux agents de police sont affectés à la surveillance de l'inviolabilité des couloirs de bus, force est de constater que bien des automobilistes, bien des piétons, se trouvent gênés, voire en insécurité, en raison de la désinvolture avec laquelle certains ignorent volontairement la réglementation routière aux différents carrefours de la Capitale. Ils y sont encouragés par l'absence de surveillance à ces intersections et de constatation des infractions.
Aussi, Mme Brigitte MARIANI et les membres du groupe Union pour la Démocratie Française souhaiteraient connaître les mesures que M. le Préfet de police entend mettre en ?uvre pour assurer tout à la fois la fluidité de la circulation et la sécurité des usagers."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La mission de sécurisation des carrefours de la Capitale menée par les effectifs de la Préfecture de police vise, d'une part, à assurer la fluidité de la circulation sur ces sites et, d'autre part, à veiller à la sécurité des usagers les empruntant, en réprimant, avec une vigilance particulière, les infractions qu'ils sont à même de constater.
Comme je vous l'ai précédemment indiqué, la lutte contre l'insécurité routière figure au premier rang des préoccupations de la Préfecture de police qui déploie des moyens importants afin que chaque usager de la voie publique adopte un comportement respectueux des règles édictées par le Code de la route.
A titre d'exemple, au cours des 11 premiers mois de l'année 2001, 34.225 procès-verbaux de contravention ont été dressés pour franchissement d'un feu rouge fixe, infraction figurant parmi l'une des plus dangereuses.
Les statistiques dont disposent mes services ne permettent cependant pas de mesurer l'ensemble des résultats de l'action répressive qui a été conduite sur les carrefours de la Capitale, ce type d'emplacements précis n'étant pas individualisé dans le traitement informatique actuel de l'outil statistique.
Dans tous les cas, la réforme du service de la circulation, qui se traduira par un doublement des effectifs à l'horizon de l'été 2002 grâce à l'arrivée d'agents de surveillance de Paris (A.S.P.), qui auront la qualité d'agent de police judiciaire adjoint et seront assermentés en matière de police routière, permettra de renforcer l'efficacité de l'action de la Préfecture de police en matière de sécurité routière, notamment, aux carrefours.
Enfin, je puis vous indiquer que la majeure partie des feux dont sont dotés les carrefours de la Capitale bénéficient d'un système de gestion centralisée qui permet d'optimiser la circulation des véhicules et la fluidité du trafic et de garantir la meilleure sécurité aux différents usagers de la voirie."