Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Utilisation de produits biologiques dans les cantines scolaires.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juillet 2001 [2001 V. 25]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 30 juillet 2001.
Reçue par le représentant de l'Etat le 30 juillet 2001.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,
Lors de l'adoption du projet primitif 2001, au nom du groupe "Les Verts", je déposais un voeu adopté par le Conseil de Paris concernant l'utilisation de produits biologiques dans les cantines scolaires. Ce v?u stipulait "que la dotation supplémentaire de la Ville de Paris aux Caisses des écoles des arrondissements (10 millions de francs) serve en partie à financer l'introduction de produits issus de l'agriculture biologique dans les cantines scolaires. Des avancées significatives dans ce domaine doivent être perceptibles dès la rentrée scolaire de septembre 2001".
Il semble que l'introduction de produits biologiques dans les cantines scolaires rencontre beaucoup de difficultés à trouver une application concrète sur le terrain. Ainsi dans le 18e arrondissement, le 29 juin dernier, contre l'avis des élus Verts, le Comité de gestion de la Caisse des écoles a autorisé Mme la Maire du 18e à signer avec la société "Avenance" un nouveau contrat pour fournir les repas dans les établissements scolaires de l'arrondissement. Ce qui signifie clairement, que, une fois par mois, les enfants du 18e auront dans leur assiette une pomme ou un yaourt bio ! La seconde année le contrat prévoit deux composants et la troisième, fulgurante progression, trois composants et un repas bio par mois. A ce rythme, dans un peu plus de 30 ans l'ensemble des repas servis aux enfants du 18e seront issus de l'agriculture biologique. De qui se moque t-on ? Assurément des élus Verts qui ont porté cette revendication lors des élections municipales, mais surtout des milliers de parents d'élèves parisiens qui ont signé des pétitions en faveur de cette mesure qui peut assurer une meilleure sécurité alimentaire, améliorer la qualité des repas et respecter l'environnement dans les zones de production.
Sur la proposition de M. Sylvain GAREL et des membres du groupe "Les Verts",

Emet le v?u :

Pour éviter que de telles décisions ne soient prises dans d'autres arrondissements, que les 6 millions de francs supplémentaires prévus au budget modificatif soient affectés exclusivement en faveur de l'utilisation de produits biologiques dans les cantines scolaires, sans augmentation du prix des repas.