Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

109 - QOC 2002-52 Question de Mme Roxane DECORTE et des membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" à M. le Maire de Paris relative au permis de construire d'une mosquée au 77, rue Philippe-de-Girard (18e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2002


Libellé de la question :
"Mme Roxane DECORTE et les membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" souhaitent attirer l'attention de M. le Maire de Paris sur la demande de permis de construire d'une mosquée ou au moins une salle de prières, au 77, rue Philippe-de-Girard (18e), faite par une association culturelle musulmane.
Dans les 2 mosquées, rues Myrha et Polonceau (18e), les bâtiments sont trop exigus le vendredi et les fidèles prient sur la chaussée. Si le même cas se produisait rue Philippe-de-Girard, cela poserait des problèmes car la rue est étroite et a un véritable rôle de voie de passage.
Mme Roxane DECORTE et les membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" souhaitent connaître la position de M. le Maire de Paris, à qui revient la décision finale dans ce dossier."
Réponse (M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint) :
"Une demande de permis de construire a été déposée le 23 novembre 2000 par l'Association cultuelle musulmane, pour des travaux en vue du changement de destination de locaux à rez-de-chaussée et 1er étage à usage de commerce en locaux associatifs (612 mètres carrés) avec modification d'aspect extérieur et ravalement de la façade sur rue au 77, rue Philippe-de-Girard. Le propriétaire est le demandeur.
Consultée à plusieurs reprises dans le cadre de l'instruction de cette demande, la mairie du 18e arrondissement, que ce soit par la voix de M. Daniel VAILLANT ou par celle de Mme Annick LEPETIT, a émis un avis réservé sur le projet et a conditionné son accord à celui de la Préfecture de police quant à la stricte observation des normes de sécurité qu'impose ce type d'établissement.
Ce dossier, sensible, a fait l'objet d'une concertation étroite et approfondie avec la Préfecture de police, qui a émis un avis favorable au projet.
En conséquence, Mme LEPETIT a donné son accord le 15 janvier dernier et le permis de construire a été délivré par arrêté municipal en date du 21 janvier 2002."