Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

69 - QOC 95-241 Question de M. Pierre SCHAPIRA et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris concernant des élus du 2e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1995



Libellé de la question :
"Depuis le début de la mandature, les élus de la majorité municipale du 2e arrondissement ont pris des positions politiques condamnables de rapprochement avec le Front National :
- volonté de créer un groupe avec le Front National ;
- constitution d'une liste aux sénatoriales soutenue par le Front National ;
- lors du débat sur l'emploi, le 23 octobre dernier, intervention au nom du groupe des élus indépendants de Paris et de l'élu du Front National ;
- publication d'articles dans le journal "En Direct" reprenant les éléments de propagande du Front National, notamment sur la sécurité sociale, la sécurité et l'immigration.
Tous ces faits témoignent de la volonté de deux conseillers de Paris de droite du 2e arrondissement de se rapprocher du Front National. Ceux-ci ayant été élus en juin 1995 grâce au désistement de la liste soutenue par la majorité municipale, M. Pierre SCHAPIRA et les membres du groupe socialiste et apparentés souhaiteraient savoir si M. le Maire de Paris considère toujours la mairie du 2e arrondissement comme une mairie appartenant à la majorité municipale."
Réponse (M. Jacques DOMINATI, premier adjoint) :
"Le Maire de Paris considère qu'il ne lui appartient pas, en qualité d'exécutif de la commune, de porter un jugement ou une appréciation sur les options personnelles des élus du Conseil de Paris quels qu'ils soient. Il appartient, le cas échéant, aux élus concernés de confirmer leurs positions."