Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

122 - VIII - Questions du groupe "Démocratie libérale et indépendants".QOC 2002-2 Question de M. Claude GOASGUEN et des membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants", à M. le Préfet de police relative aux dégâts causés par des individus à des véhicules, vitrines et mobiliers urbains lors de matchs au parc des Princes (16e)

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2002


Libellé de la question :
"M. Claude GOASGUEN et les membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" souhaiteraient connaître les dispositions prises par la Préfecture de police quant aux dégâts causés par des individus à des véhicules, vitrines et mobiliers urbains, lors de matchs au Parc-des-Princes (16e).
Quelles structures de police ont été mises en place pour aller à l'encontre de cette nouvelle forme de délinquance et quelles mesures techniques de protection ont été envisagées ?"
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"A l'occasion de chaque rencontre sportive se déroulant au parc des Princes, des dispositions sont prises par la Préfecture de police afin d'assurer la sécurité, la tranquillité et l'ordre publics aux abords de ce stade.
Parmi les mesures prises par la Direction de l'Ordre public et de la Circulation, j'évoquerai notamment l'établissement d'un périmètre de sécurité autour du parc des Princes.
A cela vient s'ajouter le dispositif de surveillance et de lutte anti-délinquance mis en place par la Direction de la Police urbaine de proximité.
Dans le cadre de celui-ci sont mobilisés des effectifs locaux de la police de quartier, du groupe de surveillance de voie publique et des Brigades anti-criminalité.
La Brigade canine intervient également dans ce secteur et en particulier à l'extérieur du périmètre sécurisé.
Ces dispositions opérationnelles de police de quartier sont activées bien avant le début de la rencontre et visent à prévenir la commission de délits de voie publique.
De plus, avant chaque match, le commissariat central du 16e arrondissement adresse aux commerçants, aux associations de riverains, et aux écoles du secteur du parc des Princes, un courrier dans lequel figurent notamment la date, les horaires et la nature de la rencontre programmée, ainsi que le périmètre de sécurité arrêté.
Le dispositif mis en place donne satisfaction, empêchant ou réduisant les débordements graves à l'intérieur et hors du stade.
Il a, en particulier, produit de bons résultats puisque depuis 1999, les supporters des clubs en présence, encadrés par les forces de l'ordre, n'ont pas commis de dégradations majeures dans le secteur du parc des Princes.
De plus, sur les 17 rencontres sportives qui se sont déroulées au parc des Princes depuis le début de la saison 2001/2002, quatre ont été classées à risque et seules deux ont donné lieu à quelques débordements de la part de supporters.
Je puis en tout état de cause vous assurer que si des dégâts sont malheureusement occasionnés, les services du contentieux de la Préfecture de police et du Département des Hauts-de-Seine ne manquent pas, chacun pour ce qui les concerne, d'instruire les dossiers de réparation qui leur sont soumis.
Les mesures policières que je viens d'évoquer seront bien entendu maintenues pour les prochaines rencontres sportives."