Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

94 - VI - Questions du groupe Union pour la Démocratie française.QOC 2002-30 Question de M. Didier BARIANI et des membres du groupe Union pour la Démocratie française, à M. le Préfet de police relative au bilan des infractions et des interpellations effectuées au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2002


Libellé de la question :
"M. Didier BARIANI et les membres du groupe Union pour la Démocratie Française aimeraient connaître le bilan des infractions commises et des interpellations effectuées au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre ainsi que les sites les plus touchés de la Capitale.
Ils souhaiteraient également disposer d'informations sur l'évolution des statistiques par rapport à la même période 2000 et sur la nature des infractions."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Les événements de voie publique survenus au cours des festivités de la Saint-Sylvestre 2001, ont été, pour l'essentiel, des incidents ou des faits délictueux mineurs.
Sur le plan de l'ordre public, une très forte affluence a été constatée sur les secteurs touristiques de la Capitale tout au long de la journée du 31 décembre.
Ainsi, sur les Champs-Elysées, site traditionnellement le plus fréquenté, une foule de près de 300.000 personnes était dénombrée à minuit.
Malgré la présence de quelques groupes à risques, aucune déprédation, ni agression n'a été constatée.
Quelques bousculades ont été signalées à la station de R.E.R. Charles-de-Gaulle/Etoile au moment de la dispersion de la foule.
Ce même type de mouvements a également été observé à la station de métro Trocadéro, pour ce qui concerne le secteur du Champ-de-Mars.
Enfin, compte tenu du passage à l'euro fiduciaire, des regroupements ont été signalés devant des distributeurs automatiques de billets (notamment à la poste du Louvre), qui n'ont engendré aucun incident particulier.
Sur le plan judiciaire, 71 interpellations ont été effectuées par les services de police entre le 31 décembre, 14 heures, et le 1er janvier, 6 heures, réalisées principalement sur les 18e et 8e arrondissements. Le bilan pour l'année 2000 était de 87 sur le même créneau horaire.
Parmi ces interpellations, 23 concernaient des violences volontaires, 18 des vols et tentatives de vols et 11 des faits de dégradations volontaires.
37 de ces interpellations ont donné lieu à des mesures de garde à vue, contre 50 en 2000.
J'ajoute qu'en matière de déprédations, trois vitrines de commerces, situés dans les 11e et 6e arrondissements, ont été brisées. Quelques véhicules ont également fait l'objet de dégradations légères dans le centre de Paris.
En revanche, aucun véhicule n'a été incendié sur la Capitale.
Enfin, s'agissant des demandes d'assistance et de secours du public, près de 1.000 appels ont été reçus à la salle de commandement de la Préfecture de police, au cours de la nuit, contre 1.086 en 2000.
115 interventions ont été réalisées par la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris ou les secouristes présents sur les sites festifs de la Capitale.
Ce bilan globalement positif, témoigne, s'il en était besoin, de la mobilisation particulière des services de police dans le cadre de ces festivités, et de la pertinence des dispositifs mis en place tant au niveau de la sécurisation générale que celui de la coordination dans les transports en commun."