Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

97 - QOC 2002-33 Question de Mme Géraldine MARTIANO et des membres du groupe Union pour la Démocratie française, à M. le Maire de Paris sur l'irrégularité des horaires de ramassage des ordures ménagères

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2002


Libellé de la question :
"Mme Géraldine MARTIANO et les membres du groupe Union pour la Démocratie Française appellent l'attention de M. le Maire de Paris sur l'irrégularité des horaires constatée en matière de ramassage des ordures ménagères.
Ne serait-il pas possible d'organiser ce service de manière à éviter le passage de ces véhicules aux heures de pointe et aux heures d'entrée et de sortie des classes ?"
Réponse (M. Yves CONTASSOT, adjoint) :
"Des irrégularités dans les horaires de collecte des ordures ménagères peuvent être constatées ponctuellement selon les arrondissements compte tenu de la nécessité d'adaptation permanente liée par exemple à la variation de production de déchets et aux contraintes liées à l'activité des quartiers et à la circulation. Les itinéraires suivis par les bennes peuvent ainsi être modifiés ponctuellement afin de résoudre au mieux ces difficultés et offrir une meilleure qualité de service.
Il convient de rappeler que les horaires dépendent étroitement de l'itinéraire de la benne, préalablement établi en fonction de critères techniques (gabarit important des véhicules, 7 tonnes collectées et 4 kilomètres maximum de collecte par tour, etc.) mais également des contraintes locales imposées par les services de police, pour éviter notamment la gêne à la circulation.
Eviter le passage de ces véhicules aux heures de pointe et aux heures de rentrée et de sortie de classe est donc bien évidemment pris en compte dans l'organisation de la collecte mais ne peut être un critère exclusif.
Quel que soit l'arrondissement, les itinéraires sont étudiés par le service local de propreté de façon à réduire au maximum les gênes et les nuisances qui en découlent. Toutefois, dans une ville de la taille de Paris, le choix des horaires de collecte résulte nécessairement d'un compromis entre l'obligation d'assurer un service public essentiel et les contraintes susceptibles d'en découler pour les administrés."