Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

56 - Vœu présenté par MM. Serge BLISKO, Jérôme COUMET et les membres du groupe socialiste et radical de gauche relatif aux dépenses de la copropriété de la dalle des Olympiades pour aménager une nouvelle vigie de police

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2002


M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Sous le bénéfice de ces observations, je propose qu'on reprenne les débats. Nous allons maintenant passer à l'examen du v?u n° 26, présenté par Serge BLISKO et les membres du groupe socialiste et radical de gauche relatif aux dépenses de la copropriété de la dalle des Olympiades afin d'aménager une nouvelle vigie de police.
Monsieur COUMET, vous avez la parole.
M. Jérôme COUMET. - Merci, Monsieur le Maire.
Ce v?u est tout simplement la reprise d'un v?u adopté à l'unanimité par le Conseil du 13e arrondissement, majorité et opposition confondues. Il s'agit de corriger une injustice. Une antenne de police va prochainement s'ouvrir sur la dalle des Olympiades, dans des locaux appartenant à l'O.P.A.C. Cette antenne se situe donc au milieu d'un espace ouvert au public, mais privé de droit.
Afin de ne pas retarder son ouverture, la copropriété, l'A.S.I.G.N. de son petit nom, a accepté d'engager des travaux annexes. Il s'agit principalement de travaux d'étanchéité et surtout de la création de deux places de stationnement sécurisées pour les forces de police.
Il convient donc, aujourd'hui, de trouver au plus vite les voies afin de procéder au remboursement de ces avances. Je m'adresse donc ainsi aux différents adjoints concernés ainsi qu'au Secrétaire général de la Ville afin qu'au plus vite, cette demande des plus légitimes soit honorée.
M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Je remercie M. COUMET.
Pour vous répondre au nom de l'Exécutif, je donne la parole à M. CAFFET.
M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.
Je suis tout à fait sensible à ce v?u. J'y suis d'ailleurs d'autant plus sensible qu'il a été voté à l'unanimité par le Conseil du 13e arrondissement.
Ce que je voudrais dire sur ce v?u, c'est que je suis tout à fait disposé à faire droit à une demande que je considère comme légitime dès lors qu'elle serait établie, demande de la part de l'Association syndicale de l'îlot Gobelins nord. Je souhaite simplement un peu de temps. En effet, une expertise juridique fondée est nécessaire de manière à pouvoir répondre de la meilleure manière à ce v?u que je considère, encore une fois, comme légitime.
C'est la raison pour laquelle je me permettrai, si M. COUMET en est d'accord, d'amender à la marge ce v?u et de remplacer la première phrase : "Le Conseil de Paris demande à ce que la Ville procède au remboursement de l'Association syndicale etc." par "Le Conseil de Paris demande que la Ville de Paris examine les possibilités et les conditions du remboursement de l'Association syndicale".
Sous ces réserves, il va de soi que je ferai le maximum pour que cette demande puisse aboutir.
M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Je remercie M. CAFFET.
La parole est à M. COUMET.
M. Jérôme COUMET. - Etant donné la complexité de ce problème, cela me semble tout à fait justifié. J'accepte donc tout à fait cet amendement. Je souhaiterais qu'il y ait une réunion très rapide, menée par le Secrétaire général de la Ville, entre les différents acteurs, notamment l'A.S.I.G.N. et la Ville de Paris représentée comme elle l'entend, pour qu'on puisse trouver les voies pour régler ce problème.
Merci.
M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Merci, Monsieur COUMET.
Je mets aux voix, à main levée, le v?u ainsi amendé.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le v?u amendé est adopté. (2002, V. 8).