Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

146 - QOC 2002-89 Question de M. Patrick TRÉMÈGE et des membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants", à M. le Préfet de police relative aux effectifs de police du commissariat du 14e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2002


Libellé de la question :
"M. Patrick TRÉMÈGE et les membres du groupe "Démocratie libérale et Indépendants" souhaitent que M. le Préfet de police lui fasse part des effectifs de police dépendant du commissariat central du 14e arrondissement et de leur évolution depuis l'année 2000."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Je puis vous indiquer que la Circonscription de police urbaine de proximité du 14e arrondissement compte, au 1er janvier 2002, 275 fonctionnaires. A ces personnels s'ajoutent 17 adjoints de sécurité affectés à des tâches de proximité (îlotage, surveillance des points d'école, etc.).
L'examen des effectifs depuis le 1er janvier 2000 permet de constater, un accroissement sensible du nombre de fonctionnaires actifs. Si les corps de conception et de direction (3 au 1er janvier 2000 et au 1er janvier 2002) et de commandement et encadrement (30 au 1er janvier 2000 et 28 au 1er janvier 2002) sont restés stables, celui du corps de maîtrise et d'application a quant à lui subi une augmentation significative.
En effet, les effectifs étaient de 244 au 1er janvier 2000, de 255 au 1er janvier de l'année suivante et de 275 au 1er janvier 2002.
Les chiffres au 1er janvier 2002 intègrent une grande partie des effets du redéploiement engagé depuis le printemps dernier, visant à renforcer la capacité opérationnelle de la police de proximité, en affectant 1.000 policiers supplémentaires en police de quartier entre le mois de mai 2001 et le mois d'avril 2002.
Je rappelle, par ailleurs, qu'au-delà des moyens propres du commissariat central, le 14e arrondissement bénéficie, au même titre que les autres arrondissements, de l'intervention des services à compétence territoriale ou spécialisée (Divisions territoriales ou Brigades centrales de police judiciaire, Brigade anti-criminalité de nuit, Service de protection et de surveillance des réseaux ferrés parisiens, bacs de secteur, renforts d'effectifs de la Direction de l'Ordre public et de la Circulation, Compagnies d'intervention en mission de sécurisation, etc.)."