Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

92 - V - Question du groupe "Ensemble pour Paris".QOC 2002-29 Question de M. Jean-François LEGARET, Mme Florence BERTHOUT et des membres du groupe "Ensemble pour Paris", à M. le Maire de Paris sur la situation du centre de santé "Arc-en-Ciel"

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2002


Libellé de la question :
"Le service de santé "Arc-en-Ciel", seule structure du centre de Paris en mesure d'assurer des soins à ceux qui en ont besoin et spécialement aux personnes âgées, qui ainsi, restent à leur domicile, se trouve aujourd'hui dans une situation financière très préoccupante et risque, pour cette raison, de fermer prochainement ses portes.
Malgré une demande de subvention exceptionnelle déposée en juin dernier, les membres du bureau de l'Association, tous bénévoles, viennent d'être informés qu'aucune aide financière ne pouvait leur être accordée par la collectivité parisienne.
Afin d'éviter cette fermeture, gravement préjudiciable à tous les bénéficiaires de soins à domicile du centre de Paris et particulièrement aux personnes âgées, M. Jean-François LEGARET, Mme Florence BERTHOUT et les membres du groupe "Ensemble pour Paris" demandent à M. le Maire de Paris qu'une aide d'urgence puisse être accordée à cette association."
Réponse (M. Alain LHOSTIS, adjoint) :
"Monsieur LEGARET, vous avez, à plusieurs reprises, attiré mon attention sur la situation préoccupante de l'association "Arc-en-ciel" qui gère depuis 1986 un centre de soins infirmiers dans le centre de Paris.
Cette association a présenté une demande de subvention portant, d'une part sur la réalisation de travaux et l'achat d'équipement et d'autre part, sur une aide au budget de fonctionnement.
J'ai affirmé clairement la politique de la Municipalité, dès le début de la mandature, en matière d'aide aux centres de santé, en rupture avec la politique menée depuis 25 ans. La précédente majorité avait en effet décidé de ne plus accorder aucune subvention à ces équipements de santé de proximité.
Nous avons engagé une évaluation des 115 centres de santé existants, en relation avec leur environnement social et médical. Après son résultat, nous présenterons nos options.
Cependant, sans attendre, j'ai fait adopter un certain nombre de mesures destinées à permettre le maintien de certaines activités de ces centres, par une aide à l'investissement. C'est ainsi que 3 millions de francs (457.347 euros) ont été inscrits au budget 2001 du Département.
Six centres de santé, dont justement le centre de santé "Arc-en-ciel", vont bénéficier de cette aide. Notre Assemblée a d'ailleurs approuvé, en octobre 2001, l'attribution d'une subvention d'investissement à deux centres de santé gérés, l'un par l'association "Enfance et Famille" dans le 19e arrondissement, l'autre par le Groupe des oeuvres sociales de Belleville (G.O.S.B.) dans le 20e arrondissement.
L'association "Arc-en-ciel" n'a malheureusement pas pu donner les pièces comptables nécessaires en temps voulu et ce malgré plusieurs rappels, pour pouvoir obtenir un soutien financier en 2001.
J'en suis désolé mais ne perds pas de vue leur demande de subvention, pour ce qui concerne le volet investissement. Il est donc actuellement à l'étude et j'espère que nous pourrons aboutir à une solution satisfaisante en 2002."