Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

112 - QOC 2002-55 Question de MM. Gérard LEBAN, Daniel-Georges COURTOIS, Mmes Laurence DREYFUSS, Danièle GIAZZI, Laëtitia LOUIS, M. Jean-Pierre LECOQ et des membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police sur les difficultés de circulation que provoquent les crues de la Seine avec la fermeture des voies sur berges

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2002


Libellé de la question :
"MM. Gérard LEBAN, Daniel-Georges COURTOIS, Mmes Laurence DREYFUSS, Danièle GIAZZI, Laëtitia LOUIS, M. Jean-Pierre LECOQ et les membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" souhaitent appeler l'attention de M. le Maire de Paris et de M. le Préfet de police sur les difficultés de circulation que provoquent les crues de la Seine chaque année.
Les nouveaux aménagements de voirie dans la Capitale rendent la circulation difficile sur certains axes de transit. Ces difficultés seront renforcées par la fermeture des voies sur berge.
MM. Gérard LEBAN, Daniel-Georges COURTOIS, Mmes Laurence DREYFUSS, Danièle GIAZZI, Laëtitia LOUIS, M. Jean-Pierre LECOQ et les membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" souhaitent que tout soit mis en ?uvre pour limiter les désagréments liés à cette difficulté supplémentaire de circulation dans Paris et connaître le plan de circulation prévu dans ces conditions."
Réponse (M. Denis BAUPIN, adjoint) :
"Les crues de la Seine ont toujours rendu les conditions de circulation plus difficiles dans la Capitale. Ce sujet fait l'objet d'un suivi attentif en liaison avec la Préfecture de Paris et la Préfecture d'Ile-de-France.
Celle que nous venons de connaître du 30 décembre 2001 au 4 janvier 2002 n'échappe pas à la règle, les véhicules ne pouvant plus emprunter les voies sur berges se reportent sur les itinéraires parallèles, notamment sur les quais des rives droite et gauche et le boulevard Saint-Germain.
S'agissant du plan de circulation mis en place en période de crues, il consiste à modifier temporairement le réglage des feux tricolores de façon à augmenter la capacité des axes où s'effectuent les reports de façon à limiter leur saturation.
Les nouveaux aménagements de voirie n'ont pas détérioré, bien au contraire, les conditions de circulation en période de crues.
En effet, si l'on compare, sur les axes de report concernés, l'effet des crues de cette année à celui des crues de 1999, on s'aperçoit que les conditions de circulation ont été moins perturbées cette année. A noter qu'une amélioration de la signalisation en amont des quais permet aux automobilistes d'anticiper et d'adapter leur itinéraire aux déviations mises en place.

  Effet des crues 2001/2002
sur les conditions de circulation
(vitesse)
Effet des crues 1999
sur les conditions de circulation
(vitesse)
Quai rive gauche du pont Royal à Concorde - 55 % - 67 %
Quai rive droite de Concorde à Mazas - 9 % - 33 %
Boulevard Saint-Germain - 30 % - 31 %

Par ailleurs, il est rappelé que la Ville de Paris est intervenue auprès du Conseil d'administration du S.T.I.F., de la R.A.T.P. et de la S.N.C.F. afin qu'un renforcement de l'offre en transports en commun soit réalisée par ces instances, ce qui permettrait en cas de crues de la Seine de compenser la fermeture des voies sur berges à la circulation automobile."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"En cas d'inondation, totale ou partielle des voies sur berges, plusieurs plans opérationnels, ont été élaborés par les services de police en charge de leur mise en ?uvre. Ces plans prévoient, selon l'importance de la montée des eaux, les différents itinéraires de délestage et les conditions et modalités d'implantation des effectifs de police sur les carrefours importants pour orienter les automobilistes vers les voies où la circulation est autorisée.
Bien entendu, ces plans ont été élaborés de façon à réduire au maximum les incidences qu'ils occasionnent sur le trafic automobile de la Capitale.
Il est vrai que la création de nouveaux couloirs bus protégés sur les grands axes majeurs, a souvent entraîné la suppression de voies de circulation, ce qui peut occasionner des difficultés supplémentaires lors des crues de la Seine, compte tenu des reports de trafic.
Les plans de circulation susceptibles d'être mis en ?uvre lors des crues de la Seine ont bien entendu été modifiés afin de prendre en compte l'évolution de ces infrastructures routières et garantir, dans la mesure du possible, de bonnes conditions de circulation.
Par ailleurs, en ce qui concerne le volet préventif, des panneaux à messages variables sont installés en divers points de la Capitale afin d'informer en amont les automobilistes des éventuelles difficultés de circulation et de les dissuader de recourir à leur véhicule personnel."