Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

52 - Vœu présenté par M. Patrick BLOCHE visant à commémorer le 40e anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 2002


M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous passons au v?u présenté par Patrick BLOCHE qui concerne la marque du 40e anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie et tout de suite après nous examinerons le v?u concernant Jacques Chaban-Delmas.
Patrick BLOCHE, voulez-vous le présenter très brièvement ? Nous l'avons tous lu.
M. Patrick BLOCHE. - Naturellement, très brièvement, Monsieur le Maire, mais je ne voudrais pas dans ce contexte d'unanimité municipale et avant d'aborder un v?u que votera le groupe socialiste et qui concerne la proposition de dénommer la place du Palais-Bourbon : place du Palais-Bourbon, Jacques Chaban-Delmas, que le v?u que nous avons présenté soit un élément qui perturbe ce moment où le Conseil de Paris se rassemble.
Nous souhaitions en tant que groupe présenter ce v?u parce qu'il est marqué par l'actualité parlementaire actuelle, et par le fait que l'Assemblée nationale sera amenée à voter une proposition de loi en première lecture par un vote solennel demain, mais nous sommes évidemment dans le cadre de nos compétences. Il ne s'agit pas là d'émettre un avis sur un débat parlementaire mais de pouvoir émettre le v?u qu'il y ait à Paris, à un moment que nous n'avons pas déterminé, une artère qui rappelle le souvenir de toutes les victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie, de cette guerre qui a ce nom de guerre seulement depuis 2 ans.
Alors dans la rapidité qui était la nôtre de déposer ce v?u je me permettrai d'y apporter une modification qui n'est pas une modification secondaire, surtout à la lumière du débat parlementaire. Le v?u se termine par le fait que le Conseil de Paris aimerait que la Ville de Paris prenne les dispositions nécessaires afin de baptiser une artère de la Capitale "19 mars 1962, fin de la guerre d'Algérie".
Comme le terme "fin de la guerre d'Algérie s'applique mal à la date du 19 mars 1962, qu'il y eut ensuite des victimes civiles et militaires, et notamment que beaucoup de nos concitoyens harkis perdirent la vie, je souhaiterais apporter une modification qui viserait à ce que l'intitulé de cette artère de la Capitale soit, pour prendre en compte ce que fut la vérité historique, "19 mars 1962, date du cessez-le-feu en Algérie".
M. LE MAIRE DE PARIS. - Très bien ! Y a-t-il des commentaires là-dessus ?
Donc je mets aux voix, à main levée, ce v?u.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le v?u amendé est adopté. (2002, V. 6).