Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

G - Vœu relatif à la situation des SDF et exilés dans le 10e arrondissement.

Déliberation/ Conseil général/ Février 2007 [2007 V 1]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 23 février 2007.

Reçue par le représentant de l?Etat le 23 février 2007.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général,

Les initiatives de distribution de tentes pour l?hiver à des centaines de personnes sans domicile fixe, exilées, sans papiers ou en détresse sociale le long du canal Saint-Martin a permis la mise en place d?un plan de relogement et d?hébergement pour plus de 250 d?entre-elles.

Cependant, la liste d?hébergement établie sous l?égide de la FNARS ne couvre pas la totalité des occupants des tentes, dont certains continuent d?affluer.

Par ailleurs, les campements qui préexistaient à la mise en place massive de ces tentes en décembre dernier ne sont pas pris en compte dans ce plan, pas plus que les ?sans-papiers? grévistes de la faim depuis le 5 janvier dernier.

Enfin, la situation des exilés pour la plupart afghans et kurdes, qui se retrouvent aux abords du canal reste préoccupante, aux regards des arrestations massives qui se multiplient jusqu?aux abords des lieux de repas associatifs et du nombre insuffisant de lieux d?hébergement.

Les élus susnommés demandent à ce que personne ne soit oublié dans ce plan de lutte contre l?exclusion.

Sur la proposition de MM. Alain LHOSTIS, Tony DREYFUS, Mmes Véronique DUBARRY, Olga TROSTIANSKY et Charlotte NENNER,

Emet le voeu que le Maire de Paris :

- exige du Préfet de Paris que la totalité des personnes en détresse sociale résidant à ce jour dans des campements de fortune sur les berges du canal Saint-Martin, soit inscrite sur la lite dite ?des enfants de Don Quichotte? pour bénéficier d?un égal traitement ;

- installe un kiosque d?accueil de jour, à vocation d?orientation sanitaire, sociale et administrative, aux abords des gares de l?Est ou du Nord, dont le principe était acquis il y a 2 ans déjà par la municipalité parisienne ;

- accompagne cette mesure par la mise en place d?une ?bagagerie? dans ce quartier pour les personnes sans domicile fixe ;

- exige du Ministre de l?Emploi, de la cohésion sociale etdu logement, l?ouverture permanente des places pérennes nécessaires, hiver comme été, pour les exilés ;

- intervienne auprès de la DDASS afin que les associations qui prennent en charge les mineurs étrangers aient les moyens d?assurer cette prise en charge de manière exhaustive.