Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Voeu relatif au relais de Poste de Belleville 1-3 rue Ramponneau (20ème).

Déliberation/ Conseil municipal/ Avril 2009 [2009 V. 121]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 20 avril 2009.

Reçue par le représentant de l?Etat le 20 avril 2009.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal

Ce bâtiment, inclus dans le périmètre de rénovation du Bas-Belleville, est sauvé de la démolition en 1998 au moment de l?abandon de la ZAC, grâce à la mobilisation du quartier en particulier de l?association ?La Bellevilleuse?.

Propriété de la Ville de Paris, ce bâtiment fait partie du territoire Politique de la ville des secteurs ?Belleville-Amandiers? depuis 1995.

Plusieurs projets pour faire de ce lieu un ?pôle d?attraction et d?animation? ont été portés en 2002 par les associations et habitants du quartier.

Par la suite, fin 2003, l?immeuble a été confié à la SEMAEST dans le cadre de sa mission de protection de la vie commerciale du quartier en vue de lui conférer une vocation économique et commerciale.

La SEMAEST n?a pas donné suite aux divers projets proposés entre 2002 et 2004.

Les bureaux et locaux de chantier de la piscine seront installés dans ce local pendant les travaux jusqu?à fin 2007.

En décembre 2007, la Mairie de Paris a présenté une délibération visant à organiser une consultation auprès d?opérateurs privés. Il s?agissait de proposer un bail emphytéotique à un opérateur privé à charge pour celui-ci de réhabiliter le lieu. Cette délibération a finalement été retirée face à l?opposition d?un certain nombre d?élus et du Conseil de Quartier.

L?absence de solution pérenne pour le devenir de ce bâtiment dont la démolition ne saurait être envisagée se traduit par une dégradation progressive du bâti qui a conduit la Préfecture de Police à écrire au Maire de Paris le 31 mars 2009 afin qu?il engage des travaux de confortation de l?immeuble.

Ainsi, il devient urgent de définir un projet de destination pour ce local à même d?en garantir la pérennité. Dans cette perspective, Mme la Maire du 20ème arrondissement et la Mairie de Paris ont confié à la RIVP le soin de relancer des études de faisabilité quant au devenir de ce bâtiment et à sa vocation.

En conséquence, sur la proposition de M. Jean-Yves MANO, au nom de l?Exécutif municipal,

Emet le voeu que :

La RIVP engage au plus vite les études de faisabilité sur le devenir de ce bâtiment en examinant sans a priori les diverses possibilités d?utilisation du bâti et les conditions économiques nécessaires pour garantir la viabilité des projets associés à ces usages ;

Le résultat de ces études fasse l?objet d?une présentation aux élus du 20ème arrondissement, aux associations et au conseil de quartier ;

Le projet qui sera défini sur cet immeuble fasse l?objet d?une concertation entre les élus du 20ème arrondissement, les associations et les habitants du quartier.