Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu relatif aux salariés sans-papiers de KFC dans le 1er arrondissement.

Déliberation/ Conseil municipal/ Avril 2009 [2009 V. 110]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 16 avril 2009.

Reçue par le représentant de l?Etat le 16 avril 2009.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Le lundi 23 mars 2009, une trentaine de salariés sans-papiers de Kentucky Fried Chicken (KFC) ont entamé une grève pour demander leur régularisation. Installés à l?entrée du restaurant des Halles, situé à l?angle du boulevard Sébastopol et de la rue Berger dans le 1er arrondissement, ils revendiquent leurs droits en faisant signer une pétition aux passants.

A l?instar de nombreux salariés sans-papiers d?Ile-de-France, en grève dans l?établissement qui les emploie, ils demandent leur régularisation. Travaillant en France pour la plupart depuis de nombreuses années, leurs conditions de travail et de vie quotidienne sont précaires et ils n?ont aucune sécurité de l?emploi. Or, ils participent comme tous les salariés en France à la vie de la collectivité. Par leur travail, ils contribuent à l?activité économique et donc à la richesse de notre pays ; beaucoup de ces salariés sans-papiers payant des impôts.

En outre cette discrimination à l?égard des étrangers au regard de leur situation vis-à-vis de l?emploi n?est pas digne d?un pays revendiquant des droits de l?Homme.

Après deux jours de grève, la direction a finalement accepté de négocier avec les syndicats qui soutiennent les salariés. L?entreprise ne menace plus de les licencier et a accepté de leur fournir des promesses d?embauche.

Cette décision est une avancée pour leur régularisation. Cependant elle est à relativiser car même si la politique du Ministère de l?Intérieur privilégie aujourd?hui les demandes de régularisations soutenues par l?employeur plutôt que celles déposées par les travailleurs eux-mêmes, le traitement réservé à ces derniers reste aléatoire et leur régularisation n?est malheureusement pas automatique.

De plus, ces salariés résidant dans des communes disséminées dans toute l?Ile-de-France, ils demandent que leur dossier de régularisation soit pris en charge par le Préfecture de police de Paris.

Cette situation se vérifie malheureusement dans d?autres restaurants de cette chaîne, et notamment dans celui situé à Château Rouge dans le 18e arrondissement.

Aussi, sur la proposition de M. Jacques BOUTAULT, Mme Danielle FOURNIER, M. Sylvain GAREL et des éluEs du groupe Les Verts,

Emet le voeu que :

Le Maire de Paris demande à la Préfecture de police que les dossiers des salariés sans-papiers des restaurants KFC soient examinés dans les plus brefs délais et que ces salariés soient régularisés.