Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la participation de soutien à l’OAS au ravivage de la flamme du Soldat inconnu.

Déliberation/ Conseil municipal/ Avril 2009 [2009 V. 89]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 16 avril 2009.

Reçue par le représentant de l?Etat le 16 avril 2009.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Le 11 mars dernier, les élus du groupe communiste et élus du parti de gauche ont adressé un courrier au Préfet de police pour lui demander d?interdire le rassemblement organisé le 26 mars afin de raviver la flamme du Soldat inconnu, aux Champs Elysées à l?initiative de l?association ?Souvenir du 26 mars 1962? qui regroupe des anciens de l?OAS.

Cette demande était notamment fondée sur les troubles à l?ordre public que provoque à cette occasion, et depuis plusieurs années maintenant, la présence de ces individus dans ce lieu symbolique.

M. le Préfet n?a pas donné de suite favorable à cette demande.

L?OAS marque une page sombre de notre histoire nationale par ses exactions lors de la guerre d?Algérie, à la fois contre les citoyens algériens engagés pour leur indépendance et contre les citoyens et responsables politiques français qui ont accompagné ce mouvement.

La présence de ces nostalgiques de l?OAS devant un lieu aussi symbolique que la tombe du soldat inconnu, ce jeudi 26 mars, constitue une insulte insupportable à notre mémoire nationale.

Par ailleurs, il est à déplorer l?utilisation dans son nom même par l?association de la date de la tragédie du 26 mars 1962 dont les victimes civiles qui participaient à une manifestation ont été blessées ou tuées par l?armée française et par des forces locales. Nous comprenons la douleur et l?émotion des familles de ces victimes.

Les élus du groupe communiste présents sur place regrettent vivement que les policiers, déployés en nombre à cette occasion aient eu pour mission de protéger les participants à ce rassemblement indigne et aient privé les quelques contre manifestants d?accéder à la tombe du Soldat inconnu.

Le Conseil de Paris, sur proposition de M. Ian BROSSAT et des élus du groupe communiste et élus du parti de gauche,

Emet le voeu :

Que M. le Maire de Paris s?adresse au Président du Comité ?La Flamme sous l?Arc de Triomphe? pour qu?il clarifie sa position sur la participation des nostalgiques de l?OAS au ravivage de la flamme du Soldat inconnu et intervienne auprès du Préfet de police pour que des mesures soient prises afin que ces événements ne se reproduisent pas l?an prochain.