Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

96 - QOC 2002-635 Question de Mme Brigitte KUSTER à M. le Préfet de police au sujet de la vitesse de circulation des bus dans les couloirs aménagés

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2002


Libellé de la question :
"L'installation de couloirs de bus on l'a bien compris, a pour but de faciliter la circulation des bus. Mais cette réalisation engendre parfois des excès pervers et dangereux.
En effet, on voit maintenant des bus qui roulent à une vitesse excessive bien au-delà de celle autorisée. Ceci constitue un vrai danger, non seulement pour les piétons lorsqu'ils traversent, mais également pour les passages qui, bien souvent, lors d'un coup de frein brusque, se retrouvent déséquilibrés avec chutes et blessures à la clé.
Quelles mesures M. le Préfet de police compte-t-il prendre pour faire respecter la limitation de vitesse des bus dans leurs couloirs réservés ?"
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Les services de police effectuent quotidiennement, sur l'ensemble des voies parisiennes, et notamment dans les couloirs bus, une action de surveillance, afin de sanctionner toute infraction qui pourrait y être constatée.
S'agissant du non-respect de la limitation de vitesse par les conducteurs d'autobus, je puis vous indiquer que le système embarqué de la R.A.T.P., dénommé "altaïr", permet d'extraire la vitesse par tronçon de ligne des autobus et de connaître, en temps réel, l'intervalle qui sépare chacun d'entre eux, sur une ligne donnée.
Ainsi, cet outil est-il capable de détecter et d'analyser les dysfonctionnements éventuels.
Jusqu'à présent aucune difficulté majeure, qui aurait donné lieu à la rédaction d'un rapport n'a été observée."