Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

109 - QOC 2002-649 Question de Mme Roxane DECORTE et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris relative aux problèmes d'éclairage public dans le quartier de la "Goutte-d'Or" (18e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2002


Libellé de la question :
"Mme Roxane DECORTE et les membres du groupe U.M.P. souhaitent attirer l'attention de M. le Maire de Paris sur les problèmes d'éclairage public dans le quartier de la "Goutte-d'Or, et plus particulièrement au niveau du square Léon. Force est de constater qu'une rue éclairée est une rue plus sécurisée, alors qu'une zone d'ombre est plus propice aux trafics.
Mme Roxane DECORTE et les membres du groupe U.M.P. souhaitent connaître les mesures pour remédier rapidement à cette situation."
Réponse (M. Denis BAUPIN, adjoint) :
"L'éclairage dans le quartier de la Goutte-d'Or et plus particulièrement autour du square Léon pose de véritables problèmes aux services locaux de voirie ainsi qu'au maître d'?uvre en matière d'éclairage E.D.F.-E.P., qui est constamment sollicité pour intervenir à notre demande afin de remettre en état les appareillages électriques.
En effet, les armoires électriques situées sur la voie publique sont vandalisées de manière récurrente par des individus qui souhaitent créer les conditions d'obscurité propices à diverses activités illicites.
Pour parer au vandalisme qui s'exerce contre les matériels d'éclairage public des coffrets renforcés ont été mis en place. Mais certains de ces coffrets n'ont pas résisté aux déprédations.
Aussi, les services locaux de voirie, en liaison avec ceux d'E.D.F. éclairage public ont-ils défini une nouvelle conception d'alimentation des luminaires.
Dans ces cas, les coffrets d'éclairage qui alimentent les luminaires sur consoles peuvent désormais être disposés sur les façades des immeubles, à une hauteur située entre 4 mètres et 4 mètres 50 pour en interdire l'accès. Les services étudient également la possibilité de protéger le câble sur façade par un fourreau métallique encastré dans le sol jusqu'au coffret.
Quant aux candélabres, leurs portes seront soudées et les organes électriques nécessaires à leur bon fonctionnement incorporés dans les luminaires eux-mêmes, à 9 mètres de hauteur. Les études des appareillages correspondants sont encore à finaliser.
Dans le secteur de la Goutte-d'Or, il est ainsi prévu de moderniser et de sécuriser l'éclairage public de la rue Myrha, de la rue de la Goutte-d'Or entre les rues Caplat et Islettes, de la place de l'Assommoir, du passage Boris-Vian et de la rue de Jessaint au niveau du square de la Chapelle. Le démarrage de ces travaux s'échelonnera entre la fin de l'année 2002 et le premier trimestre 2003.
A ce jour, les rues Richomme et Polonceau ont déjà été modernisée sur toute la longueur ainsi qu'une partie de la rue Cavé. Un effort a été tout particulièrement fait en faveur de la rue Léon où de nombreux coffrets ont été montés à 4,50 mètres de hauteur.
Concernant l'intérieur du square, la Direction des Parcs, Jardins et Espaces verts vient de réceptionner une installation lumineuse remise à niveau qui améliore sensiblement l'éclairage.
Les travaux de modernisation de l'éclairage public s'inscrivent dans le programme d'opérations de rénovation urbaine dont bénéficie l'ensemble du quartier de la Goutte-d'Or (secteur Château-Rouge - Goutte-d'Or)."