Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

106 - QOC 2002-646 Question de Mme Roxane DECORTE et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris à propos de l'installation du siège social de "Virgin-France" au 118-124, rue du Mont-Cenis (18e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2002


Libellé de la question :
"Mme Roxane DECORTE et les membres du groupe U.M.P. souhaitent attirer l'attention de M. le Maire de Paris sur l'installation du siège social de "Virgin France" aux 118-124, rue du Mont-Cenis (18e). Le concept du projet consiste en un village qui regrouperait l'ensemble des labels, la direction Europe, la société d'éditions ainsi que des espaces communs. Au total, 7.500 mètres carrés seraient déployés et 200 salariés employés.
Mme Roxane DECORTE et les membres du groupe U.M.P. souhaitent connaître les modalités et le calendrier du chantier. Les riverains espéraient en particulier que la façade des bâtiments qui donnait au quartier son caractère serait conservée tout comme les ateliers de verre et métal. Or, six bâtiments ont été rasés avec seulement la conservation de deux pavillons.
Ils souhaitent également savoir de manière précise quel est le partenariat engagé avec la Ville, à combien s'élève l'accompagnement de la Municipalité ? Quel est le volet "animation" en direction des jeunes du quartier ?"
Réponse (M. Christian SAUTTER, adjoint) :
"Virgin France installe son siège aux 118-124, rue du Mont-Cenis (18e), parcelle de terrain détachée d'une vaste emprise de 8 hectares (dépôt de bus de la R.A.T.P.) appartenant au Syndicat des transports parisiens (S.T.P.).
Pour concevoir les nouveaux bâtiments, le groupe "Virgin" a fait appel à un architecte de renom, Renzo PIANO.
L'esprit "village" dont s'inspire le projet, qui a donné lieu à délivrance d'un permis de construire le 26 janvier 2001, se traduit par des constructions basses à R+1 organisées autour d'un jardin intérieur essentiellement minéral et planté de grands arbres, à l'image d'une place.
Le projet a également pris le parti de conserver certains bâtiments existants sur le site, à savoir les deux pavillons en brique situés de part et d'autre de la parcelle sur rue et donnant le "ton" et l'échelle de référence de la façade projetée ainsi qu'un hangar en fond de parcelle dont la configuration et la volumétrie se prêtent à l'implantation d'un auditorium.
Le projet comporte également, en sous-sol, un parc de stationnement qui se développe sous le bâtiment rue et le bâtiment en fond de parcelle, accueillant les "labels".
La livraison de l'immeuble du siège de la société "Virgin France" est prévue pour le dernier trimestre 2003.
Des mesures d'accompagnement sont programmées : divers travaux et actions destinés à requalifier l'environnement urbain des futures installations de "Virgin France" :
- le renforcement de l'éclairage public du passage du Mont-Cenis (réalisation courant 2e semestre 2002) ;
- l'aménagement d'une zone de stationnement pour les deux-roues dans la rue du Mont-Cenis (2003) ;
- la résorption de l'habitat insalubre dans le passage du Mont-cenis, par la démolition des immeubles communaux sis aux n° 22 et 26 de cette voie (2002-2003) ;
- l'augmentation de la fréquence du balayage, du lavage et du ramassage des ordures aux abords de la future implantation de "Virgin France".
D'autres mesures sont en cours d'élaboration et pourront faire l'objet d'une charte de partenariat en "Virgin France" et la Ville de Paris. Elles pourront concerner notamment :
- des actions de partenariat dans le domaine scolaire (utilisation en temps scolaire et périscolaire des équipements privés de "Virgin France" - salle de spectacle, studios d'enregistrement - par des classes encadrées par les professeurs de la Ville de Paris musique ou P.V.P. ou par des centres de loisirs) ;
- des actions de partenariat avec des réseaux associatifs locaux des quartiers "politique de la ville" ;
- des actions de soutien de l'emploi local (embauche directe par "Virgin" de jeunes du quartier conduisant un projet dans les champs culturels ou du spectacle ou recours à des associations pour le développement, la promotion ou l'animation des équipements culturels de "Virgin France" auprès des publics du 18e) ;
- des actions de partenariats dans le domaine de la jeunesse (accueil dans les studios de "Virgin France" de jeunes musiciens lauréats des bourses municipales d'aide à la répétition ou à l'enregistrement, éventuellement mise à disposition gracieuse de la salle de spectacle à jeunes musiciens du quartier)."