Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

153 - QOC 2002-703 Question de M. Michel DUMONT et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris au sujet de l'ouverture aux usagers des pelouses de l'Esplanade des Invalides (7e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2002


Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons à la question suivante de M. Michel DUMONT et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris qui au sujet de l'ouverture aux usagers des pelouses de l'Esplanade des Invalides (7e).
La parole est à M. DUMONT.
M. Michel DUMONT, maire du 7e arrondissement. - Merci, Madame la Maire.
Les élus du 7e arrondissement ont eu l'occasion à plusieurs reprises d'appeler votre attention sur les désordres occasionnés par l'ouverture des pelouses aux usagers qui entraîne une recrudescence des jeux de ballon sur l'esplanade des Invalides.
Ces pelouses sont devenues, vous avez pu le constater par vous-même au cours de l'été, des terrains vagues livrés à des jeunes venant principalement de la Région parisienne, comme le démontrent les plaques d'immatriculation de leurs véhicules bien souvent stationnés de manière anarchique.
(Protestations sur les bancs des groupes socialiste et radical de gauche, du Mouvement des citoyens, communiste et "Les Verts").
Malgré des démarches répétées...
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Laissez terminer notre collègue Michel DUMONT.
M. Michel DUMONT, maire du 7e arrondissement. - Merci. Malgré des démarches répétées tant auprès de la Direction des Parcs et Jardins que de la Direction de la Protection et de la Prévention ainsi qu'auprès de l'adjoint compétent pour faire respecter l'interdiction des jeux de ballon, la Ville a laissé la situation se dégrader.
Les risques d'accidents provenant de l'irruption de ballons sur la chaussée et de joueurs voulant les rattraper sont quotidiens et nombreux.
Outre l'image déplorable donnée aux touristes de ce site prestigieux totalement défiguré, les promeneurs, les simples promeneurs, sont privés de la possibilité de profiter de ces espaces verts aujourd'hui totalement dégradés et dont ils sont d'ailleurs exclus par ces joueurs de football.
Je vous remercie, en conséquence, de bien vouloir me préciser les mesures qui seront prises et dans quels délais pour rénover ces pelouses, et à quel coût pour le contribuable parisien, ainsi que le dispositif pour le printemps prochain afin d'éviter de nouveaux débordements de cette nature.
(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P. et Union pour la démocratie française).
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Monsieur Yves CONTASSOT, vous avez la parole.
M. Yves CONTASSOT, adjoint. - Les pelouses des Invalides sont régulièrement utilisées par de très nombreux footballeurs et on a ainsi pu dénombrer 200 joueurs le week-end de la fête des jardins.
Simplement, méfiez-vous sur les plaques d'immatriculation... Je pense que ce genre de propos, très vite, dérape !
La Direction des Parcs et Jardins ne peut évidemment garantir seule la libération de cet espace où les jeux de balle sont théoriquement interdits, sauf pour les enfants âgés de moins de 8 ans.
La réfection des pelouses particulièrement dégradées restait jusqu'ici subordonnée à la réparation d'une fuite du réseau d'arrosage, fuite qui a été colmatée le 17 octobre 2002. Après des essais de mise en charge, une ré-humectation en profondeur du sol est apparue nécessaire. Dans ces conditions, l'opération de restauration des pelouses pourra débuter à compter du 4 novembre et leur neutralisation durera environ quatre mois.
Cela étant, dans l'espoir d'apporter une solution plus pérenne à ce problème récurrent année après année, et pas simplement depuis dix-huit mois, je souhaite consulter l'architecte des Bâtiments de France sur la possibilité de réaliser des plantations de faible hauteur sur l'Esplanade des Invalides, afin évidemment d'y empêcher la pratique des jeux de ballon telle qu'elle s'effectue aujourd'hui, mais surtout de réaménager un espace sur le plan esthétique.
Je ne manquerai évidemment pas de vous tenir informé du résultat de ces contacts.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Monsieur CONTASSOT.
Monsieur DUMONT, vous avez la parole.
M. Michel DUMONT, maire du 7e arrondissement. - Juste une ou deux observations.
Je constate à la réponse de M. Yves CONTASSOT que cette rénovation des pelouses cette année va être une opération extrêmement longue et donc extrêmement coûteuse par rapport aux autres années, comme vous venez vous-mêmes de le souligner, où l'on procédait simplement à une opération de remise en forme du tapis vert.
Deuxième observation, sans vouloir revenir sur le débat de ce matin, je souligne que ces pelouses de l'Esplanade des Invalides demeurent sous administration centrale et qu'il en ira de même de leur coût de rénovation. L'éventuel transfert de ces pelouses à l'inventaire du 7e arrondissement sans les moyens de faire respecter la réglementation montrerait, à mon avis, la limite de l'exercice dans lequel la Ville s'engage aujourd'hui.