Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2002
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

130 - QOC 2002-675 Question de MM. Pierre-Christian TAITTINGER, Claude GOASGUEN, Gérard LEBAN, Christian CABROL, Daniel-Georges COURTOIS, Mmes Laurence DREYFUSS, Véronique BALDINI, Danièle GIAZZI et Laëtitia LOUIS à M. le Préfet de police sur la recrudescence des agressions dans le secteur de la porte de Saint-Cloud (16e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2002


Libellé de la question :
"MM. Pierre-Christian TAITTINGER, Claude GOASGUEN, Gérard LEBAN, Christian CABROL, Daniel-Georges COURTOIS, Mmes Véronique BALDINI, Laurence DREYFUSS, Danièle GIAZZI et Laëtitia LOUIS tiennent à appeler l'attention de M. le Préfet de police sur la recrudescence des agressions dans le quartier de la porte de Saint-Cloud.
Ils souhaiteraient dès lors connaître les mesures que comptent prendre les services de police pour permettre à la population, mécontente et inquiète, de recouvrer des conditions de vie plus sereines."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Le quartier de la porte de Saint-Cloud constitue un des sites sensibles du 16e arrondissement particulièrement surveillé par la police.
La présence de marginaux ainsi que les activités de prostitution exercées par une vingtaine de prostituées réparties entre les portes de Saint-Cloud et d'Auteuil, renforcent ce sentiment d'insécurité.
Pour autant, je puis vous assurer que les services de police demeurent fortement mobilisés sur l'ensemble de l'arrondissement et tout particulièrement sur le secteur de la porte de Saint-Cloud.
Ainsi, au cours des neuf premiers mois de l'année, la délinquance générale constatée sur le 16e arrondissement a enregistré une baisse de 3,4 % par rapport à la même période de l'année précédente.
De même, s'agissant de la délinquance de voie publique, celle-ci connaît une baisse de 8,6 %.
Cette tendance favorable se retrouve également sur le secteur de la porte de Saint-Cloud et ses alentours.
Afin de lutter plus encore contre la délinquance, ce site bénéficie de l'attribution de deux aires (aires d'initiative, de responsabilité et d'échanges), fidélisées de 10 heures à 22 heures 30 par des policiers de quartier de l'arrondissement.
Les effectifs de la Brigade de nuit et de la Brigade anti-criminalité locales exercent également de nombreuses patrouilles.
Enfin on doit souligner que l'analyse des indicateurs d'activité des services de police locaux confirme leur engagement. Ces chiffres indiquent en effet des hausses importantes par rapport à la même période que l'année précédente. Ils se déclinent ainsi :
- + 30,3 % pour les personnes mises en cause ;
- + 8,5 % pour les gardes à vue ;
- + 10,5 % pour les personnes déférées ;
- + 29,9 % pour les faits élucidés.
Je puis vous donner l'assurance qu'une action soutenue continuera d'être menée sur ce secteur."